COMITÉ DE SUIVI : POSITION DE LA FCPE

Concernant le C.R posté le 12 Décembre dernier sur ce même blog, vous trouverez ci-dessous et selon les sujets, la position de la FCPE :

 

POUR L’ANTICIPATION DE LA SORTIE DES MATERNELLES


 

Evoquée comme une demande des familles à plusieurs reprises par la FCPE, la mairie ne veut pas la mettre en place dès cette année pour 2 raisons essentielles :

  • la mairie est opposée à des horaires différenciées de sorties entre écoles maternelles et élémentaires pour la question des fratries.
  • la mairie se demande combien cette requête concerne réellement de familles.

Sur ce 2ème argument – et sur une suggestion de la FCPE – la mairie s’était engagée à faire une enquête auprès des familles de maternelles pour quantifier ce besoin. A ce jour, cette enquête n’a pas été proposée.

La Mairie parle : « … d’une réflexion sur une réorganisation complète des temps périscolaire, applicable à tous les niveaux scolaires, et qui pourrait proposer une sortie à 17h00 …».

Gageons que ces propos aillent au-delà de la réflexion et que cela se mette en place dès la prochaine rentrée scolaire. C’est la volonté affirmée de la FCPE au vue du constat des familles et des enseignants qui observent que certains enfants passent plus de temps en collectivité qu’avant.

 

POUR LE REFUS DES MODULES EN MATERNELLES


 

Même si cette position n’y fait pas l’unanimité, la FCPE reconnaît que les arguments de Mme COLOMBEL sont tout à fait recevables. Une enseignante de maternelle confirme que l’âge et la fin de journée, ne sont pas vraiment compatibles avec la mise en place des modules tels qu’ils sont proposés sur les élémentaires (trop de contraintes : horaire, groupe, suivi pédagogique, déplacements, …)

 

POUR LES HORAIRES SCOLAIRES


 

La FCPE se réjouit des premiers bons échos des enseignants sur l’inclusion du mercredi matin, le bon positionnement des APC, l’amélioration de climat scolaire, … A l’inverse elle entend les difficultés de l’après-midi, la problématique des siestes des maternelles, la fatigue de fin de semaine, …

Cependant elle rejoint la position de l’inspecteur qui souligne qu’une année complète d’expérience est indispensable pour tirer un bilan constructif et envisager d’éventuels réajustements nécessaires.

 

SUR LE TEMPS PERISCOLAIRE


 

La FCPE reconnaît le travail (et la réactivité) entrepris par les équipes d’animation depuis les premières semaines de la rentrée scolaire. Grâce aux retours des parents, elle met aussi l’accent sur le fait que sur certaines écoles, le manque de locaux adaptés posent un vrai souci. Tant pour les enfants que pour les animateurs eux-mêmes.

 

SUR LE COMITÉ DE SUIVI MUNICIPAL


 

La FCPE remercie la mairie d’avoir répondu favorablement à sa requête des 3 séances par an.

Elle reconnaît l’utilité du travail « local » des conseils d’école avec le concours des responsables périscolaires, qui va pouvoir alimenter en retours « du terrain », la réflexion du comité de suivi municipal.

 

SUR LES MODULES D’ACTIVITÉS


 

Même si elle reste opposée à la mise en place des modules sur une année complète (1), la FCPE reconnaît que ce système est une bonne réponse pédagogique à l’échéance des nouveaux temps périscolaires au-delà de 15h45.

Elle confirme la lassitude des enfants sur certains modules exprimée dans des retours de parents et réaffirme son opposition à la proposition de modules à « 2 vitesses » en termes de contenu et de prestation. Les modules doivent restés sur le modèle de la « découverte » d’une activité (sportive, culturelle, artistique, ludique).

(1) Le souhait allant vers des activités modulaires bisannuelles voir trimestrielles.

 

SUR LA GARDERIE DU MERCREDI MIDI


 

La FCPE comprend la position de la mairie dans la mesure où ce qui devait être un « service » aux familles devient un problème pour les équipes d’animation et les écoles (pas toutes).

Pour que ce service (gratuit) perdure, elle invite les familles à bien respecter les horaires et à n’utiliser ce service que pour pallier à des contraintes d’horaires professionnels.

 

SUR LES ÉTUDES SURVEILLÉES


 

Au-delà même du débat sur les « Devoirs à la maison », la FCPE estime que la solution d’alternance des 2 jours d’étude est un bon compromis entre les 2 positions sur le sujet. Elle rejoint donc la position de l’inspecteur et de la mairie, d’inciter les enseignants à vraiment respecter l’accord prévu de devoirs uniquement sur les 2 jours d’études surveillées.

 

Pour plus détail, consultez l’intégralité du CR de la 1ère séance du Comité de suivi municipale.

 L’équipe FCPE – Bois-Colombes.

About FCPE Bois-Colombes SUD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.