Compte rendu : 1ère Commission Restauration 2012-2013

Vous trouverez ci-dessous le compte-rendu de la  1ère Commission Restauration (Année scolaire 2012-2013) qui a eu lieu le Jeudi 22 Novembre 2012  à la mairie en présence des responsables d’Associations de Parents de d’Élèves et des services municipaux concernés.

Rappel de l’ordre du jour

  1. Le Point sur la rentrée scolaire dans les restaurants scolaires ;
  2. Les animations SOGERES durant l’année scolaire ;
  3. Le point sur les produits OGM dans les repas scolaires ;
  4. Les visites des Associations de Parents d’Elèves dans les restaurants scolaires ;
  5. Le tri dans les restaurants scolaires ;
  6. Divers

Etaient présents

Pour la mairie

  • Mme Monique PATROIS, Maire Adjointe chargée de la Vie Scolaire
  • M. Marc DESSEROIR, Chef du Service Entretien / Restauration
  • Mme Anne OLIVIER, Directrice du Pôle Education
  • M. François HUN,Directeur du Service Clientèle SOGERES

Pour les Associations de Parents d’Elèves

  • Mme Frédérique DANDE, Représentante FCPE Sud
  • M. Jérôme de LAVENNE, Président FCPE Sud
  • M. Antoine DIET, Président FCPE Nord
  • Mme Marie-Claire LEGAY, Représentant AI-BCN
  • Mme Floriane JOLLY, Représentante API
  • Mme Brigitte GAILLOT, Représentante API

Début de séance 18h35

1 – Le Point sur la rentrée scolaire dans les restaurants scolaires

M. DESSEROIR a communiqué un tableau comparatif – école par école – entre les effectifs de Septembre et Octobre 2011 et Septembre et Octobre 2012.

A la lecture de ces tableaux on peut constater que les effectifs sont stables avec quelques variations en Septembre sur certaines écoles et qui trouvent une partie de leurs explications dans l’organisation des familles en début d’année scolaire.

M. Desseroir à la demande de Mme Patrois et des associations, s’engage à présenter à la prochaine commission (juin 2012) un tableau comparatif des effectifs de participation des restaurants scolaires depuis 2009 (voir 2008)

On constate également une stabilisation du nombre de PAI par rapport à l’année dernière année scolaire.

Pour info, les familles d’enfants en PAI alimentaire sont prévenues avant (par courrier) de la composition des menus et des produits utilisés pour leur réalisation (composition des sauces, ingrédients utilisés, …). Un protocole très cadré est mis en place dès le début de l’année scolaire entre la famille, la mairie, le médecin et l’infirmière scolaire, l’école et les équipes d’animateurs.

2 – Les animations SOGERES durant l’année scolaire 

Un programme annuel des animations sur le temps du repas a été présenté.

M.  Desseroir précise que l’organisation de certaines de ces animations SOGERES peut être organisée en collaboration avec les équipes d’animations. D’autres sont faites uniquement par la SOGERES et/ou par les équipes d’animation.

Une information sur la programmation de ces animations « restauration » sont faites par affichage dans le panneau de l’école (à l’extérieur de l’école). Les associations peuvent également s’en faire le relais.

L’ensemble de ces animations sont synthétisées dans un nouveau document qui a été distribué à l’ensemble des enfants des écoles élémentaires : « L’album de mon année gourmande » ( l’édito)

Ce nouveau document a été élaboré par la SOGERES pour concrétiser sous forme ludique et pour l’enfant l’ensemble des actions et des animations menées pour découvrir les aliments qu’ils mangent tout au long de l’année.

La FCPE adhère à ce type d’initiative, dont la mise en place rencontre quelques difficultés d’organisation. Elle invite donc les familles à en parler avec leurs enfants pour avoir leur avis et de faire des retours aux associations de parents d’élèves.A

Une communication de cet album doit être faite sur le panneau d’infos des associations de parents d’élèves.

3 – Le point sur les produits OGM dans les repas scolaires

Une nouvelle directive Européenne et Française contenant 3 niveaux a été votée concernant l’étiquetage des produits « OGM ».

Pour information, le cahier des charges de la mairie concernant l’approvisionnement des restaurations scolaires et la SOGERES elle-même,  n’acceptent pas le niveau 1 ; à savoir « Les produits étiquetés OGM ».

Pour info, le label “Bio” notamment pour les laitages (crème, yaourt, …) ne garantit pas avec une certitude absolue, la présence ou non d’éléments sans OGM. La fabrication de tels produits ne pouvant certifier la provenance de l’ensemble des ingrédients nécessaires à leur fabrication (par exemple l’herbe ingérée par les vaches laitières, …)

Pour rappel, la mairie garantit le “Bio” pour l’ensemble des féculents proposés dans leurs restaurants scolaires (à l’exception des pommes de terre).

4 – Les visites des Associations de Parents d’Elèves dans les restaurants scolaires

A la question des « visites sur prises » de cantines par des parents d’association de parents d’élèves la mairie répond :

– que d’un point juridique et administratif, la mairie – propriétaire des locaux – ne peut, ni n’a le droit de laisser rerntrer des personnes dans l’enceinte des écoles (de surcroît sous le plan Vigipirate encore en activité). Les gardiens d’école ont pour mission de refuser l’accès à toutes personnes étrangères au service sans la présentation d’un rendez-vous préalablement pris avec un responsable de l’école ou de la mairie.

– Enfin, qu’elle juge que même une visite des parents programmés 48h avant, ne peut changer quoique ce soit dans l’organisation de ce temps du méridien (absence ou non d’animateurs, comportement des animateurs et/ou des enfants, bruit, temps d’attente entre les services, …)

5 – Le tri dans les restaurants scolaires

Point sur le gâchis

L’analyse des retours de plateaux faite en Mai et Juin 2012 – avec pas de choix sur l’entrée et 1 jour féculent et 1 jour légumes verts pour l’accompagnement du plat protidique (principal) – montre que les entrées sont mangées de 10% en plus et de 6% pour l’accompagnement des plats protidiques. D’où moins de gâchis sur ces 2 composants d’un plateau. Ce test reconduit au mois d’Octobre démontre la véracité cette tendance.

M. Desseroir propose de faire à nouveau quelques tests de retours plateaux pour voir si cette tendance se confirme sur une année. Ces tests sont faits sur certaines écoles cibles.

Le tri sélectif

Dans un but pédagogique et pour sensibiliser les enfants au problème du gaspillage (1), la mairie souhaite mettre en place dans 2 écoles élémentaires cibles (2) (Françoise-Dolto et Saint-Exupéry) une « Table Ecole’logique » permettant aux enfants à la fin de leur repas de trier eux-même et par type d’aliments leurs propres déchets (pain, reste d’assiette, plastique, cartonnage, …).

Pour ce qui est des déchets compostables, la mairie s’engage – avec le soutien des espaces verts de la ville – à assurer l’évacuation, car à ce jour il n’existe aucune structure pour le transport de ce type de déchet ; le problème doit donc être réglé sur place ou par des moyens extérieur qui rendrait cette action pédagogique fort coûteuse.

D’autre part M. Desseroir précise que pour que cette action soit réellement efficace, il lui faudrait un relais auprès des enseignants (projets de classes, moment dans la journée scolaire, … ) et des familles. Car au-delà de fournir le matériel de tri et de l’implication des équipes d’animateurs dans ce projet, il n’a pas les moyens matériels, humains et financier pour aller plus loin dans ce type d’action.

La FCPE soutient cette initiative et s’engage – dans la mesure de ses moyens – à aider à sa mise en place (infos sur les panneaux, sur le blog, mails, relais auprès des parents, …)

(1) Pour info, quelques raisons qui peuvent expliquent le gaspillage :

  • la qualité gustative des plats servis,
  • l’habitude alimentaire familial de certains enfants qui par exemple n’ont pas l’habitude de manger des repas avec entrées / plats / laitage / dessert,
  • l’application des animateurs à inciter les enfants à manger des produits nouveaux,
  • l’ambiance dans le locaux (bruit, décor, …),
  • la durée de temps mis à la disposition des enfants,
  • le soutien scolaire qui amènent souvent les enfants à manger au dernier service et qui n’ont pas le temps de finir leur plateau avant la fin du service.

(2) Dans un premier temps et pour s’étendre aux autres écoles si l’essai s’avère concluant et efficace pour limiter le gaspillage.

6 – Divers

Aux questions de la FCPE :

–    sur un problème constaté d’effectif sur le temps du méridien sur l’école La Cigogne, M. Desseroir répond que la règle nationale est de 1 animateur pour 30 élèves (pour les élémentaires) et qu’en étant à 10 animateurs pour 225 élèves, ils sont bien en deçà de la dite règle et que la volonté de la mairie est de mettre un animateur par classe.

–    Sur le problème de choix en fin de service sur l’école Paul Bert A, la mairie confirme qu’il peut y avoir certains jours un problème de choix sur les desserts. Ce problème de choix ne pouvant s’appliquer sur les entrées puisqu’il n’y a plus de choix sur les entrées et que le plat protidique est également unique.

Fin de la séance 20h45.

Compte rendu réalisé par la FCPE Bois-Colombes Sud le 23 Novembre 

About FCPE Bois-Colombes SUD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.