Compte Rendu : 1ère Commission Restauration

Vous trouverez ci-dessous le  Compte-rendu 1ère commission Restauration de l’Année scolaire 2011-2012.

Elle a eu lieu le Mercredi 4 Janvier 2012 en présence des élus et responsables du service concerné et des représentants des Parents d’Elèves.

Rappel de l’ordre du jour

  1. Bilan du  1er trimestre ;
  2. Présentation de l’étude réalisée sur les Offices Paul Bert, la Cigogne, Gramme concernant la pesée des retours des plateaux ;
  3. Animations dans les restaurants scolaires lors des 2ème et 3ème  trimestres ;
  4. Participation des représentants des parents d’élèves à la validation des menus scolaires ;
  5. Point sur le décret du 30 septembre 2011 concernant la qualité nutritionnelle des repas servis dans le cadre de la restauration Scolaire.

Etaient présents

Pour la mairie

  • Mme Monique PATROIS, Maire Adjointe chargée dela Vie Scolaire
  • M. Marc DESSEROIR, Chef du Service Entretien / Restauration
  • M. Arnaud WAUQUIER, Directeur général adjoint du Pôle Education
  • M. François HUN, Directeur du Service Clientèle SOGERES

Pour les Associations de Parents d’Elèves

  • Mme Hélène MEIGNEN, Représentante FCPE Sud
  • M. Jérôme de LAVENNE, Président FCPE Sud
  • M. Antoine DIET, Président FCPE Nord
  • M. Nicolas VRAIN, Représentant AI-BCN
  • M. Bernard VANNESTE, Présidente API
  • Mme Brigitte GAILLOT, Représentante API

Début de séance 18h45

1 – Bilan du  1er trimestre

M. DESSEROIR a communiqué une série de tableaux établissant une comparaison – école par école – entre les effectifs des premiers trimestres 2010 et 2011.

A la lecture de ces tableaux on peut constater :

  • Que le nombre de repas servis est sensiblement égal – voire très légèrement supérieur – à celui de l’année dernière. A part les écoles La Cigogne et Jules-Ferry où l’on constate l’effet inverse. Pour Jules-Ferry, la fermeture de classe élémentaire  serait peut-être une des explications de cette baisse de fréquentation.
  • Qu’en terme de capacité d’accueil (rapport enfants scolarisés / enfants mangeant à la cantine) : les groupes scolaires Paul-Bert et Jules-Ferry restent encore les deux  « points noirs » de la commune. Que la fréquentation des écoles Françoise-Dolto et Gramme élémentaires, augmente de plus de 10%.
  • Une stabilisation du nombre de PAI par rapport à l’année dernière année scolaire (65 au total).

2 – Présentation de l’étude réalisée sur les Offices Paul Bert, la Cigogne, Gramme concernant la pesée des retours des plateaux

Estimant le gâchis (retours plateaux) trop important, la mairie a mis en place une étude pour chiffrer la valeur de ces retours.

Ainsi sur 4 jours du mois de Novembre 2011, une enquête a été menée sur 3 écoles élémentaires de la commune :

–   Paul-Bert (A et B) par la Sogeres
–   Gramme et La Cigogne par le service restauration lui-même.

L’évaluation des restes sur chaque plateau a été réalisée visuellement, pour chaque composante du repas (entrée, plat protidique, légume féculent, laitage, dessert) et un classement a été effectué selon les critères suivants :

–   Non consommé
–   Consommé à ½ ou 3/4
–   Consommé en totalité

Le recueil des données a permis d’éditer un rapport (cliquez sur le lien pour accéder à l’intégralité du rapport). En résumé, celui-ci :

  • chiffre à 25% le retour des plateaux servis.
  • souligne que l’essentiel des retours se concentre sur les entrées (40% de retour) et l’accompagnement (légumes/féculents) du plat principal.

Ce chiffre de 25% met les cantines scolaires de la commune dans la moyenne nationale.

Selon la Sogeres ce gâchis « incontournable » trouve son origine dans les 3 raisons suivantes :

  • le choix qui induit chez les enfants une liberté de consommer (1)
  • Le fait qu’on soit avec une population très versatile en termes de consommation.
  • La quantité trop importante du plateau servi à l’enfant. Dans le cadre familial, il est très rare qu’un repas comporte 5 composants.

Pour autant, la mairie ne se satisfait pas de cette situation que la Sogeres qualifie – par expérience – de « normale » et pas dramatique. Aussi, pour tenter de limiter ce gâchis, deux propositions de tests ont été soumises la réflexion des membres de la commission :

  • suppression de l’entrée à 2 choix et remplacement par une seule entrėe proposée ; celle-ci pouvant – selon le menu – comporter 2 types de produits.
  • suppression du double accompagnement (légume / féculent) et remplacement par une alternance quotidienne des produits : un jour féculent et un jour légume.

Après une discussion vivante sur la valeur et l’utilité ou non de ces propositions, les membres de la commission ont majoritairement validés la mise en place de celles-ci. Cette étude à valeur de test, sera donc faite sur les 2 composants (entrée et accompagnement plat) sur l’ensemble des écoles de la commune et sur une période donnée (fin Mai – début Juin).

Le bienfondé de cette étude qui n’altère en rien – ni qualitativement, ni quantitativement – la prestation des repas fournis, a pour double objectif d’essayer de limiter le gâchis et de favoriser la consommation des légumes.

Pour programmer des visites de cantines afin de visualiser l’effet de ces tests, les APE seront informées du 1er jour de sa mise en place.

L’analyse de ce test sera communiquée aux APE lors de la 2ème et dernière commission restauration 2011-2012 ;  soit courant Juin 2012.

La FCPE ne manquera pas de vous en tenir informé.

(1) 85% à 90% des cantines scolaires fonctionnent avec 1 seul choix (sur entrée, plat et dessert)

Sensibiliser les enfants au gaspillage

L’API propose de mettre en place des moyens (affichage, animation, …) pour sensibiliser les enfants à ce gaspillage et notamment aux résultats de cette enquête. La mairie doit réfléchir à la forme de ce retour aux enfants.

Remarques

– Les goûters « pratiques »

(= goûters distribués aux élémentaires allant en étude surveillée).

Selon certains retours de parents, la FCPE rapporte que les enfants se plaignent parfois de la faible quantité de certains goûters (principalement quand il s’agit de biscuits en sachet). La Sogeres explique que la contrainte de la prise du goûter  “debout”, limite le choix de l’offre proposable. Elle estime cependant que les quantités servies correspondent au grammage légal.

Les briquettes de lait (chocolat ou fraise) peu appréciées des enfants ont été définitivement remplacées par des jus de fruits. Mme Patrois (re)demande que les enfants aient  simplement de l’eau ; la Sogeres explique que, même si cela paraît surprenant, cela augmenterait le coût du goûter.

Les fruits font toujours l’objet d’un gâchis. Cependant la mairie, en proposant aux enfants des fruits découpés en quartier, limite (sur certains fruits) ce gaspillage.

– Le Pain

Après une première expérience peu concluante, les baguettes fournies pour les cantines scolaires proviennent maintenant d’une boulangerie sur Asnières. Selon M. Desseroir, la qualité du pain ainsi fourni, correspond désormais, aux attentes de la municipalité (le cahier de charte en exigeant une fabrication artisanale).

3 – Animations dans les restaurants scolaires lors des 2ème et 3ème  trimestres

Deux types d’animations sont proposés aux enfants dans le cadre de la restauration scolaire :

Découverte d’un aliment

Tous les 2 mois, la Sogeres propose la découverte d’un aliment. Cette découverte se décline sous différente forme : entrée, plat, dessert, … et est illustrée par des animations ponctuelles et/ou des expositions et affichages.

Animations (hebdomadaires)

Elles ont lieu autour d’un produit ou d’une actualité : Ainsi Viva la pasta (Octobre), En piste avec le cirque (Février), les Jeux Olympiques (Mai), Fraîch’attitude (Juin) ont et vont rythmer la vie des cantines de la commune durant cette année scolaire.

Mais aussi et toujours les Petits Déjeuners : Animation organisée le matin par le service restauration et la Sogeres (et une nutritionniste) dans une classe à la demande pédagogique des enseignants.

4 – Participation des représentants des parents d’élèves à la validation des menus scolaires

La Commission propose aux APE de participer aux réunions de « retouche » des menus élaborés par la Sogeres. Celles-ci ont lieu tous les 2 mois à 9h00 du matin.

Outre l’horaire, qui rend difficile la disponibilité des parents des APE, la FCPE souligne qu’elle ne voit pas l’utilité d’inclure dans cet exercice des personnes pas forcément qualifiées et qui risquent d’y amener un point de vue personnel et pas nécessairement objective. Par ailleurs, estimant que cette réflexion étant déjà performante, la FCPE décline l’invitation et fait pleinement confiance à l’équipe déjà en place. Elle remercie quand même, la municipalité de cette initiative.

5 – Point sur le décret du 30 septembre 2011 concernant la qualité nutritionnelle des repas servis dans le cadre de la restauration Scolaire.

Ce sujet faisait avant l’objet de « recommandations » du GEMRCN (Groupement d’Etude des Marchés de la Restauration Collective et de la Nutrition) sur la restauration scolaire.

Depuis l’arrêté du 30 septembre 2011, celles-ci sont devenues un texte de loi qui surveille la qualité et la quantité nutritionnelle des repas servis aux élèves et rend obligatoire l’emploi de nutritionnistes et de diététiciennes pour l’élaboration de repas équilibrés et diversifiés.

En cliquant sur le lien du Journal officiel (cliquez sur le lien pour accéder à l’intégralité de cet arrêté).

Sur le tableau suivant, vous trouverez en regard de ce qu’impose l’arrêté, ce qui est pratiqué déjà dans les restaurants scolaires de Bois-Colombes à ce jour.

A ce propos la Commission précise que dans les restaurants scolaires de Bois-Colombes, les grammages des portions respectent scrupuleusement les recommandations du GEMRCN depuis plusieurs années déjà. Certains produits comme les viandes et le poisson en sauce faisant même l’objet d’un grammage supérieur de 10% et de 15% pour les féculents.

Fin de la séance 20h45.

Compte rendu réalisé par la FCPE Bois-Colombes Sud le 9 Janvier 2012.

About FCPE Bois-Colombes SUD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.