Compte-rendu de la réunion Associations de Parents d’Elèves – Mairie du Mercredi 14 Septembre 2011

Une réunion entre les associations de parents d’élèves et la mairie s’est tenue comme prévue le mercredi 14 septembre 2011. Sans négliger les autres points, un sujet d’importance était à l’ordre du jour : L’avenir des écoles de la commune à échéance 2020. Découvrez ci-dessous l’approche de la prochaine carte scolaire et les principes et options du plan de restructuration des écoles de Bois Colombes pour les années à venir.

Pour la mairie étaient présents :
– Yves Révillon, Maire de Bois-Colombes, Vice-président du Conseil Général des Hauts-de-Seine
– Monique Patrois, Maire-Adjoint chargée de la Vie Scolaire
– Pierre Lacroix, Directeur Général des Services
– Marie-Catherine Barigault, Directrice des Services Techniques et de l’Urbanisme
– Arnaud Wauquier, Directeur Général Adjoint du Pôle Education

Pour les Associations de Parents d’Elèves :
– Jérôme de Lavenne, FCPE Sud
– Antoine Diet, FCPE Nord
– Mme Pascale Fleischmann, AIBCN
– Bernard Vanneste (accompagné de Magalie Castel), API

Excusées
– Mme Martine Aussibel, Inspectrice de l’Education Nationale
– Mme MARTY, PEEP

Ordre du jour :

1. Les travaux réalisés durant l’été,
2. L’équipe du pôle éducation ainsi que les changements à venir,
3. Le calendrier des projets culturels,
4. Le travail partenarial entre les directeurs des écoles et les responsables du périscolaire,
5. Le Projet éducatif et le schéma de programmation scolaire et périscolaire lors du prochain Conseil Municipal.

Début de séance 18h30.

1 les travaux réalisés durant l’été

Mme Barigault nous a présenté l’ensemble des travaux qui ont été – et sont encore en cours de réalisation – depuis les vacances de cet été. Les programmes de certains d’entres eux seront terminés durant les vacances scolaires de la Toussaint voir celles de Noël

Parmi ces travaux ont peut noter – en plus des travaux d’entretien courant – pour les écoles du sud de la commune :

Pour les travaux finis :

– la pose d’un transformateur électrique indépendant de celui de la mairie sur le groupe scolaire Paul Bert.

– Françoise Dolto : l’installation d’un vidéophone pour l’accès à l’école des fournisseurs, le réaménagement des espaces verts le long de la grille de la cour, le changement du réseau d’eau sanitaire et le changement des faux plafonds abimés par le dégât des eaux lié à ce problème du réseau.

Pour les travaux finis et en cours :

– Maternelle Paul Bert : Rénovation des carrelages, travaux d’écoulement des eaux, réfection de parties du préau.

– Paul Bert B : Rénovation de faux plafonds abimés, remplacement des éclairages défectueux

Pour info :

– L’ensemble des écoles de la ville sont en chauffage au gaz sauf le groupe scolaire Jules Ferry qui en chauffage électrique

– La surface totale des locaux scolaires et périscolaires sur la commune se chiffre à 90.000 m²

2 –  L’équipe du pôle éducation ainsi que les changements à venir

Sur le groupe scolaire Paul Bert, l’organigramme de l’équipe d’accueil périscolaire (matin et temps du méridien) va se compléter par la venue d’un directeur qui chapotera l’animation de l’ensemble du groupe scolaire.

Les actuels directeurs restent en place avec leur équipe, à l’exception de Laurent Ismaël (responsable sur Paul Bert A) qui part sur Françoise Dolto et va être remplacé prochainement.

Sur les autres écoles peu de changements structurels, quelques modifications dans les équipes.

(Voir l’organigramme de l’ensemble des accueils de loisirs et accueils périscolaires en cliquant sur ce lien)

3 – Le calendrier des projets culturels

Le budget a été maintenu à 30.000 €.

Les projets culturels (art graphique, jardinage, théâtre, …) seront exposés à une commission le 12 Octobre devant un jury composé de représentants des enseignants, des élus de la municipalité et des responsables des équipes d’accueil et de centres de loisirs.

Le retour de cette commission aux écoles sera dévoilé le 15 Novembre. Un planning de mise en place du projet sera alors planifié pour une mise en place effective dans les écoles et les centres de Loisirs le 1er janvier 2012

4 – Le travail partenarial entre les directeurs des écoles et les responsables du périscolaire

4 réunions vont être programmées dans l’année scolaire, pour « officialiser » l’ouverture d’un vrai dialogue et partenariat entre les équipes enseignantes et les équipes d’animation au sein des écoles.

– 1er réunion : définir les objectifs
Fixer les modalités d’une collaboration et d’un fonctionnement commun Harmoniser la ligne de conduite donnée aux enfants
Partage des locaux au sein d’école
– 2ème réunion : Validation des objectifs et des modalités définis lors de la 1ère réunion
– 3ème réunion : Bilan en cours d’année, corrections possibles.
– 4ème réunion : Bilan globale de l’année.

Participeront à ces rencontres : des représentants des enseignants et des directeurs d’école, des responsables d’accueil et centre de loisirs, des responsables municipaux des services concernés et l’inspectrice d’académie, Mme Aussibel.

Enfin une conférence sera organisée et animée par Mme Aussibel en présence de l’ensemble des responsables et des équipes d’animation de la ville. Celle-ci aura pour but d’expliquer le « socle commun des compétences » et sa possible et nécessaire implication dans le temps périscolaire et scolaire.

5 – Le Projet éducatif et le schéma de programmation scolaire et périscolaire lors du prochain Conseil Municipal

Cette étude lancée il y a maintenant un an par la municipalité et confiée à la société Synergis (nom à vérifier) a pour but d’élaborer un programme prévisionnel de développement des infrastructures scolaires et périscolaires au sein de la commune.

Elle a été établie par la mairie par rapport :
– aux locaux et bâtis déjà existants
– aux effectifs de familles (et d’enfants) actuels et prévisionnels
– aux orientations choisies pour la ville par la municipalité.

Le résultat de cette étude présentée aux APE à l’occasion de cette réunion, l’a déjà été auprès de des directeurs d’écoles, des responsables des équipes d’animation périscolaire et des élus.

Avant son vote du Conseil Municipal, cette étude sera discutée une dernière fois lors d’une commission municipale (composition ?).

Une présentation de ce projet nous a donc été exposée sous forme d’une rétroprojection PowerPoint. Une version papier de cette présentation va être remise prochainement aux APE. Celle-ci sera ensuite diffusée pour information, aux parents qui le souhaitent via vos représentants école.  – Télécharger le document Powerpoint en cliquant sur ce lien –

Au niveau du schéma de programmation des équipements
scolaires et périscolaires (prévision à 2020)

Les objectifs globaux :
– Constituer des écoles primaires ou des groupes scolaires sur l’ensemble de la commune pour regrouper les fratries
– Réduire le nombre d’enfants sur les grands groupes scolaires et donc leur taille
– Favoriser la diversité sociale sur l’ensemble de la commune
Rq : le lycée Albert-Camus va être réduit à 600 élèves (décision départementale). La mairie qui demandait le maintien à 700, envisage la construction d’un nouveau lycée.

Objectif de la nouvelle carte scolaire :
– Regrouper en seule et unique carte, les cartes scolaires des maternelles et des élémentaires.
– Affecter les enfants des nouveaux programmes immobiliers dans l’école la plus proche de leur lieu d’habitation
– Mise en œuvre progressive de cette nouvelle sectorisation pour permettre aux enfants de terminer leur « cycle » (3 cycles en primaire) dans la même école avant une future affectation vers une autre école de leur sectorisation.

Objectif de ce schéma de programmation :
– Etablir un accueil de loisirs dans chaque école maternelle et 3 accueils dans le nord, le sud et le centre, pour regrouper géographiquement les écoles du secteur.
– Rq : Le groupe scolaire Paul Bert serait à priori prédestiné à accueillir le centre de loisirs du centre de la commune.
– Restauration scolaire : maintenir tous les offices en liaison froide et appliquer pour le confort des enfants, la norme en vigueur qui est de 1,5m²/enfant.
– Locaux scolaires : application de toutes les normes actuelles de constructions (environnementales, écologiques, …)

Diagnostique territorial :
Prise en compte des programmes de livraison de logements et de l’évolution de la population (natalité, structure familiale, …)

Remarques :
– Population de BC estimée en 2020 autour de 30.000 ; contre 28.000 actuellement.
– Population scolaire passant de 3114 (1280 mat. + 1834 élé.) en 2010 à 3579 (1425 mat. + 2154 élé.) en 2020.
– Actuellement sur le commune, 41,1% des enfants scolarisés sont en maternelle contre 58.9% en élémentaire

Tableau de prévisions scolaires des écoles (Sud) de BC de 2011 à 2020)

(le tableau du document présenté, consigne l’ensemble des écoles de la commune)

Source : Prévisions établies par l’application d’un ratio de 29 enfants / classe en maternelle et 27,5 en élémentaire.

Ce qui donne donc pour 2020 : 8 classes supplémentaires pour le Sud et 19 pour l’ensemble de la commune.

Coût de l’investissement estimée par la ville : 50 millions pour ces 19 classes ; inclus la rénovation des écoles (groupe scolaire Paul Bert notamment).

Suivi de cette programmation

1ère phase :

Pierre Joigneaux (Sud) :
– Début des travaux Juin 2012.
– Prévision livraison : rentrée scolaire 2015
Appel à candidature des cabinets d’architecte. Réception de 50 à 100 candidatures. Les 5 pré sélectionnées qui auront un dossier complet (contraintes, besoins, coût, …) devront rendre un projet final qui sera présenté à un jury pour une attribution du marché le 19 Juin 2012

Saint Exupéry (Nord) :
– Début des travaux Octobre 2012.
– Prévision livraison : rentrée scolaire 2015

2ème phase : consultation d’un maître d’œuvre pour la rénovation des groupes scolaires Paul Bert et Jules Ferry

Puis mise en place d’un tableau de bord du suivi des prévisions prioritaires en fonctions des besoins et de l’état actuel des équipements en place.

Options évoquées pour les écoles du sud :

• Groupe scolaire Paul Bert : 3 options possibles
– 1er option : Fusion des 2 écoles A et B à 22 classes élémentaires (29 actuellement)  et maintien de l’école maternelle à 14 classes.
– 2ème option : Maintien des 2 écoles A et B de 18 classes chacune (élémentaires et maternelles confondues)
– 3ème option : Maintien de la maternelle à 14 classes et maintien des 2 écoles avec 3 possibilités de capacité sur l’une ou l’autre des 2 écoles :
– 9 et 13
– 15 et 7
– 11 et 11

• Pierre Joigneaux : Agrandissement de l’école à 19 classes maximum (8 mat. + 11 élémentaires).

• La Cigogne : Des réaménagements intérieurs possibles mais pas d’agrandissement envisagé

• Françoise Dolto : Des réaménagements intérieurs possibles mais pas d’agrandissement prévu dans l’immédiat. La cour pourrait être agrandie au détriment du parvis devant l’école (déplacé sur l’espace des voies de chemins de fer). Les terrains des voies ferrées désaffectées  derrière l’école pourraient cependant être exploitables.

6 – Divers

– Demande par les APE de remboursements des repas non honorés (grèves, problèmes techniques, …)

Réponse : M. le maire est d’accord sur le principe. Il va présenter au vote du conseil municipal un texte additionnel au règlement actuel des cantines scolaires, prenant en considération ce type de situation.

Rq : A propos de la grève de la Sogeres et de la difficulté d’informer l’ensemble des familles et un minimum de temps, Mme Patrois demande aux APE d’informer les parents d’élèves de l’existence d’un service municipal d’informations générales rapide et gratuit par SMS. Il suffit d’appeler le service communication de la mairie pour s’y abonner.

– L’AI-BCN évoque des difficultés rencontrées par des familles en demande de dérogation d’école et du manque de transparence des réponses de la municipalité à ce sujet.

Réponse : M. le maire s’engage à répondre à cette attente. M. Wauquier souligne quand même, que des réponses sont données aux familles. Mais ces réponses ne répondant pas toujours à leurs attentes, les familles n’entendent pas ou ne veulent pas entendre, les raisons invoquées par la municipalité pour justifier le refus.

– L’API demande de bien prendre compte les demandes techniques des enseignants à propos des projets artistiques de leurs classes.

Réponse : Mme Barigault souligne que ces contraintes techniques sont parfois très complexes et dépassent largement le cadre du simple projet de la classe. Qu’une réponse ne peut être donnée individuellement mais plutôt pour l’ensemble de l’école (mur à peindre, point d’eau pour un projet jardinage, …)

– Pour le Paul Bert A, l’API signale des difficultés rapportées par certains parents sur la gestion du temps de cantine et du temps méridien (animation).

Réponse : Concernant l’animation, M. Wauquier répond qu’une réorganisation de l’équipe d’animation est en cours sur cette école. Concernant la restauration, les contraintes techniques des locaux ne permettent guère une organisation plus performante que celle déjà en vigueur.

– La FCPE souligne les problèmes rencontrés par de nombreuses familles du fait du manque de souplesse des forfaits sur les ALSH des mercredis, des vacances scolaires et sur la « double facturation » de l’EMS et du ALSH du mercredi.

Réponse : M. le Maire et Mme Patrois reconnaissent  ces difficultés et s’engagent à évoquer le sujet avec les élus et les responsables du Pôle Education.

Fin de séance 21h00.

Compte rendu réalisé le 16 Septembre 2011 par la FCPE Bois-Colombes Sud.


About FCPE Bois-Colombes SUD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.