COPIL RYTHMES SCOLAIRES : CR 2ème SÉANCE 2015-2016

 

Vous trouverez ci-après le compte rendu de la 2ème séance pour l’année scolaire 2015-2016, du COPIL sur le suivi des Rythmes Scolaires du 7 Avril 2016.


I – LES NOUVEAUX RYTHMES ÉDUCATIFS 


I – 1. TEMPS SCOLAIRE 

M. BOUHOURS précise que le sujet des rythmes scolaires a été traité dans les derniers conseils de classe, il ne lui a donc pas semblé nécessaire de faire le sondage prévu auprès des équipes enseignantes des 10 établissements de la ville.

a. Les enseignantes

  • Jules-Ferry élémentaire : Mme OFFENBACH indique que son équipe n’a pas vraiment évoqué à nouveau le sujet dernièrement. “Rien de plus, rien de moins” selon elle, au niveau des retours des enseignants. Elle souligne quand même chez les enfants, une confusion des temps scolaires et périscolaires au sein de l’école. D’où des constats d’attitudes pas toujours “conformes” face à leur enseignant sur le temps scolaire. Un rappel des différents temps a été nécessaire.
    Pour ce qui est du mercredi matin, il est toujours très apprécié par les enseignants qui constatent une bonne attention des enfants.
    Les après-midi passent trop vite et les enseignants ont dû adapter les apprentissages en conséquence.
  • Jules-Ferry maternelle : Le constat de Mme LEPOTTIER est similaire à celui qu’elle a fait lors de la 1ère séance de ce comité de suivi : une réforme peu adaptée aux maternelles et plus particulièrement aux petites sections. Avec la sieste et la récréation, il n’y a plus de possibilité de travail l’après-midi, d’où une perte conséquente en terme d’apprentissage.
    Pour les moyennes sections et grandes sections, même si le format de la réforme est plus adapté, elle constate qu’elle intensifie la fatigue des fins de périodes (alternance périodes d’école/périodes de vacances)
    Elle fait le même constat que Mme OFFENBACH à propos de la confusion entre temps scolaires/périscolaires.
    Le taux d’absentéisme le mercredi matin, est plus important qu’il ne l’était lors de la 1ère année de mise en place de la réforme.
    L’APC a été maintenu sur le temps du méridien, mais l’équipe enseignante fait la remarque que ce “nouveaux” temps , s’il marche très bien pour les projets, est moins efficace en terme de soutien aux élèves en difficultés (moins d’élèves).
    Enfin, l’école Jules-Ferry a mis en place une liaison élémentaire/maternelle. Les élèves de CM2 viennent en maternelle pour aider les enfants à réaliser des travaux. Les premiers retours sont très positifs pour les élèves des 2 niveaux. Mme LEPOTTIER aimerait même prolonger cette idée d’interconnexion scolaire entre primaire/collège (6ème).

b. Les associations de Parents d’Élèves.

La FCPE souligne que les parents n’évoquent plus vraiment la réforme dans leurs différents retours ; signe qu’elle fait désormais partie du paysage scolaire. Néanmoins , quelques retours de parents évoquent le sujet des devoirs à la maison et plus précisément à propos de l’accord – pas toujours respecté – qui avait pourtant été accepté par les enseignants, de ne pas donner de devoirs les 2 jours où les enfants étaient en modules d’activité.

Pas d’autres remarques supplémentaires de la part des autres associations.

c. L’inspection académique

Conclusion de M. BOUHOURS :

+ matinée du mercredi : nouvelles matinée d’apprentissage (pour tous les niveaux)
+ gain d’attention sur les après-midi plus courtes (élémentaires)
– après-midi trop courte (PS et cycle 3 : CM1/CM2)
– sorties de classe (locales ou aux environs) plus difficiles à mettre en place.
+/- fatigabilité (toujours difficilement mesurable)

M. BOUHOURS indique que face à la durée raccourcie des après-midi, certaines écoles évoquent l’idée (et selon les cycles) de supprimer la récréation de l’après-midi au profit d’une récréation de la matinée plus longue.

 

I – 2. TEMPS PÉRISCOLAIRE 

Tous les pourcentages sont donnés par rapport à l’effectif total des écoles (1).

Avant de communiquer les chiffres Mme OLIVIER souligne que le nombre d’inscription aux activités a diminué par rapport à l’année dernière mais que le taux de fréquentation reste identique voir supérieur (l’année dernière, certaines familles étaient inscrites aux activités mais les enfants n’y participaient pas ou peu).

Cette année le taux d’inscription est de :

  • 68% pour les maternelles (72% l’année dernière)
  • 53% pour élémentaire (54% l’année dernière)

a – Données chiffrées

D’une manière générale, les chiffres restent très proches (voire identiques) à ceux communiqués lors de la 1ère séance du comité de suivi (décembre 2015).

Sortie à 16h30

  • 6% pour les élémentaires,
  • 3% pour les maternelles.

La FCPE revient sur son projet de proposer aux familles un forfait alternatif et complémentaire à celui de 17h30 : un forfait 16h30 de 2 ou 4 jours. M. WAUQUIER indique que multiplier l’offre des forfaits inclurait nécessairement une augmentation générale des charges et donc une augmentation tarifaire de tous les forfaits. La FCPE reste dubitative quant aux explications fournies.

Accueil du matin

  • 4% pour les élémentaires,
  • 8% pour les maternelles.

Garderie du mercredi midi

  • entre 3 et 7% pour les maternelles (selon les écoles)
  • entre 4 et 10% pour les élémentaires (selon les écoles)

La mairie doit communiquer prochainement aux associations, le détail de ces données chiffrées par activité périscolaire et par école.

(1) Effectif : ensemble des enfants scolarisés sur l’école.

b. Les nouveaux modules (premières évaluations)

D’une manière générale, les retours des modules sont bons tant au niveau des enfants que des familles. La mairie tirera les enseignements de l’ensemble des modules pour la programmation des modules d’activités pour l’année scolaire prochaine.

Pour la mairie, les changements de modules en cours de cession sont à la marge et ont été réglés école par école par les équipes d’animateurs en fonction de leur faisabilité.

c. Modalités de restitution des activités

Mme COLOMBEL reconnaît qu’un travail de communication auprès des familles doit être fait par la mairie pour informer les familles sur le contenu des modules et ainsi valoriser le travail des animateurs et les activités des enfants durant ces temps périscolaires.

L’API demande si, à l’instar des visites de cantines, une visite des temps périscolaires n’est-elle pas faisable. Mme COLOMBEL souligne le caractère trop intrusif d’une telle démarche pour l’animateur et donc pour les enfants. Elle n’est pas donc pas favorable à cette demande. La FCPE rejoint la position de Mme COLOMBEL.

I – 3. ANNÉE 2016-2017

a. Les modalités d’inscriptions aux activités

Les modalités pour l’année scolaire 2016-2017 sont en cours de finalisation au sein de la mairie.

b. Information sur les directions des accueils de loisirs

Mme OLIVIER souligne qu’une certaine stabilité des équipes d’animation en place sera de mise dans chaque école. Néanmoins, les demandes des animateurs qui éprouvent le besoin (après des années sur la même structure et/ou mêmes niveaux scolaires) de changer seront prises en compte par la mairie.

 

II – LE DEVENIR DE LA COMMISSION “RYTHMES ÉDUCATIFS”


La réforme est maintenant assimilée par les enfants, les enseignants et la municipalité ont répondu aux attentes aux familles en terme d’activités périscolaires (2), il a ainsi été décidé d’un commun accord entre les différents membres, de mettre un terme au comité de suivi des rythmes scolaires sous le format mis en place lors l’année 2014-2015.

A la question de la mairie comment aborder les sujets qui touchent l’école, la FCPE demande le retour aux 3 commissions initiales : restauration, périscolaire et travaux dans leur ancien format (1 a 2 séances par année scolaire en fonction des commissions). L’API souligne qu’elle est aussi favorable à ce format.

La mairie propose de continuer sous le format de COPIL “multi-fonction” qui se réunirait régulièrement et à tour de rôle autour d’un des 3 sujets majeurs : restauration, périscolaires et travaux. L’organisation de nouveau COPIL  : fréquence, organisation, représentativité, … reste encore à définir. La mairie doit faire prochainement une proposition d’organisation aux associations de parents d’élèves et aux enseignants.

(2) Même si pour la FCPE certains points sur la tarification et les forfaits de certaines activités restent encore à revoir.

Fin de séance.

 

ÉTAIENT PRÉSENTS

Pour la mairie

  • Mme Dominique COLOMBEL – Maire adjointe à la vie scolaire et périscolaire,
  • Mme Catherine GAUZERAN – Maire adjointe à la jeunesse,
  • Mme LEMETRE – Maire adjoint aux sports,
  • Mme Anne OLIVIER – Directrice enfance jeunesse et sports.
  • M. Arnaud WAUQUIER – Directeur adjoint du Pôle Education,

Pour l’Education Nationale

  • Mme LEPOTTIER – Directrice école  maternelle Jules-Ferry,
  • Mme OFFENBACH – Directrice école élémentaire Jules-Ferry,
  • M. Alain BOUHOURS – Inspecteur de l’Education Nationale 7ème circonscription.

Pour les Associations de Parents d’Elèves

  • Mme Charlotte GANICHAUD – Présidente AIBCN,
  • Mme Karine KRAWCZYK-ABADIN – Secrétaire API,
  • M. Antoine ROBERT – Président FCPE Nord,
  • M. Jérôme de LAVENNE – Président FCPE Sud.

About FCPE Bois-Colombes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.