COPIL RYTHMES SCOLAIRES : LA POSITION DE LA FCPE SUD

Pour la FCPE ce comité de pilotage ne pilote plus grand chose … Il ressemble de plus en plus à un compte-rendu des avancées de la mairie. Il n’y a plus de propositions à étudier, ni de décisions à prendre. Les séances de COPIL glissent (depuis 2 ou 3 séances déjà) tout doucement vers une chambre d’information sur des “propositions” déjà ficelées et surtout actées préalablement.

Les demandes faites par les APE ne semblent plus avoir d’échos. Dès qu’elles abordent des sujets sensibles – comme celui de la tarification – la mairie se cache derrière un nouveau décret, la caisse d’allocation familiale, l’Etat, les changements d’avis des parents et leurs réponses tardives, etc …

Les deux derniers COPIL se sont résumés à une présentation du projet de la mairie, sans trop de détails, pour éviter les questions qui dérangent. Nous (APE et enseignants) ne sommes plus acteurs mais spectateurs.puzzle question

Un exemple frappant : si les APE n’étaient pas revenues sur le sujet du binôme “enseignants/animateurs” (pour gérer le temps d’études surveillées de 15h45-17h30), aurions-nous été informé que le projet était tout simplement abandonné ?

Nous nous étonnons également de voir la municipalité s’interroger sur les futurs effectifs du périscolaire et des centres de loisirs. Nous avions plus d’une fois imaginé une augmentation des effectifs ! Les chiffres (retour du questionnaire) estimés du mercredi sont cohérents avec les effectifs actuels (38% du sondage contre 25-30% aujourd’hui) et pour le périscolaire, une extrapolation des chiffres actuels est surement réalisable.

La FCPE s’interroge aussi sur la disponibilité des locaux adaptés dans certaines écoles (Paul Bert, Jules Ferry) et sur le recrutement d’agents d’animations. Une opération de recrutement (importante) orchestrée seulement fin mai-début juin pour être opérationnelle début septembre. Est-ce réellement viable ? Surtout connaissant le souci de recrutement (compétence et fidélisation) qui a toujours été récurrent sur la commune (rémunération ? valorisation ? formation ? …).

Enfin cette salle du conseil municipale doit avoir une machinerie interne digne des plus grands théâtres pour faire apparaître et disparaître autant de choses … Un jour c’est une “proposition bis” qui apparaît sous regard médusé des participants (enseignants et parents d’élèves) et le lendemain c’est 3 points de l’ordre du jour qui … disparaissent au nez et à la barbe de ces mêmes participants !

La FCPE rappelle quand même que cet ordre du jour justement, a été  envoyé par la mairie le 19 mars 2014 pour une réunion le 30 avril et que nous FCPE, avons fait toute notre communication aux familles autour d’un ordre du jour qui comportait 5 points et non 3. Elle souligne aussi que depuis le 19 mars, la mairie avait une certaine marge de temps (près d’un mois 1/2) pour informer les APE  qu’elle n’était plus (ou pas) en mesure de communiquer sur ces points précis.

Autre point important par rapport au niveau décret : La FCPE  Sud n’est pas favorable au fait de concentrer les tous les temps d’activités périscolaires hebdomadaires sur une demi-journée. Cela serait revenir sur ce quoi nous avons travaillé pendant plus d’un an. Et qui plus est,  revenir sur l’objectif premier de cette réforme : améliorer les rythmes hebdomadaires et biologiques de la vie de nos enfants !

En conclusion, la FCPE Sud est inquiète de voir l’avance que nous avions prise (par rapport à certaines autres communes franciliennes) se réduire comme neige au soleil. Nous sommes aujourd’hui à 2 petits mois seulement de la fin de l’année scolaire et nous n’avons encore aucune visibilité sur la facturation des activités, de l’étude, de la cantine et sur les modalités d’inscriptions qui s’ouvriront aux familles courant juin !

POUR INFORMATION :

dé questionsLES POINTS SANS RÉPONSE

Vous trouverez ci-dessous, tous les points sur lesquels, malgré nous interrogations, nous n’avons pas eu d’infos précises :

  • le coût des activités périscolaires ?
  • les modes d’inscription aux activités :
    – comme actuellement pour les 4 jours ?
    – possibilité de choisir 2 jours par semaine (option études surveillées ou option modules) ?
    – autre possibilité : à la carte ?
  • le mercredi midi : cantine ou pas cantine ? (pour les enfants n’allant pas en centre de loisirs l’après-midi)
  • les locaux pour la réalisation des modules sont-ils tous trouvés ?
  • où en est l’avancement du recrutement des animateurs supplémentaires ?
  • les activités extra-scolaires :
    – où en sont les discussions de la mairie avec les associations culturelles et sportives ?
    – nos enfants auront-ils la possibilité de pouvoir pratiquer ces activités extra scolaires sur les créneaux 15h45 / 18h30 ?
    – ces activités extra scolaires ne pourront-elles avoir lieu que le mercredi après-midi et le samedi ?

LES POINTS AVEC RÉPONSES ÉVASIVES

  • le projet binôme “Enseignants/Animateurs” (qui faisait  l’unanimité du COPIL). Selon la mairie la responsabilité de son abandon en incombe aux enseignants qui n’ont pas retourné leur “projet” à temps. Les enseignants s’interrogent sur la signification du “projet” et se défendent catégoriquement de l’abandon du binôme, en soulignant que la seule raison est le manque d’animateurs municipaux disponibles pour assurer tous les binômes.
  • les études surveillées : alors par groupe de 18 ou de 25 enfants ?
  • la nécessité d’une communication municipale rapidement auprès des familles : la mairie répond qu’elle a déjà proposé 3 questionnaires.

Pour toutes ces raisons, les représentants FCPE Bois-Colombes Sud se demandent même si cela continue d’avoir un intérêt de participer au COPIL et notamment pour sa 7ème séance, le lundi du 26 mai prochain ?

L’équipe FCPE – Bois-Colombes Sud.

 

About FCPE Bois-Colombes SUD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.