Courrier à Mr Rosselet, Inspecteur d’Académie, concernant la concertation sur les rythmes scolaires

Bois-Colombes, le 3 décembre 2010

Monsieur l’Inspecteur,

La concertation nationale sur les rythmes scolaires a commencé depuis mi-septembre et se termine mi-décembre (pour la phase de consultation).

Notre Conseil Local FCPE déplore que la médiatisation de celle-ci n’ait été visible par les familles et les associations de parents d’élèves, que mi-novembre, à quelques semaines à peine, de la clôture de la phase de consultation.

Il constate également que les personnes souhaitant donner leur avis sur site, ne peuvent que « prendre le train en marche », les 1ères questions de la concertation étant déjà fermées à consultation.

De plus et comme l’indique le site de la concertation, il aurait du être prévu courant Octobre que « chaque établissement scolaire et école mettra les rythmes scolaires à l’ordre du jour des réunions internes déjà programmées : conseil d’administration, conseil d’école, conseil de la vie lycéenne … » [1].

Or à notre connaissance, sur les conseils d’école de Bois-Colombes, aucun conseil d’école n’a traité de ce sujet. [2]

A l’instar de la conférence du Jeudi 2 Décembre organisée à l’initiative de l’Inspection Académique des Hauts-de-Seine, mais auxquelles n’étaient à priori pas conviés les conseils locaux, il aurait été également judicieux d’organiser des débats publics à l’échelle des communes pour connaître les avis du « terrain » et non pas seulement les avis « académiques ».

Une fois encore, notre Conseil Local FCPE regrette que la concertation sur un sujet aussi sensible, ne se soit pas organisée sur Bois-Colombes à l’initiative de la communauté éducative, voire de la municipalité. En effet, les changements envisagés entraîneront de fait de nombreuses modifications pour les familles, les enseignants et de grands défis d’organisation pour la municipalité.

Il espère enfin, que l’enfant sera au centre de cette réflexion – qui se dirige et décide manifestement très « nationalement » –  et que celle-ci, à l’image de bien d’autres réformes (suppression du samedi, zonage des vacances scolaires, …), ne sera pas guidée par de seuls intérêts économiques, touristiques et commerciaux.

A ce titre, nous attendons que toutes les Associations de Parents d’Elèves locales soient associées localement à cette réflexion que notre Conseil Local FCPE, en tant que telle, reconnaît indispensable pour le bien-être des enfants et le travail des enseignants.

En vous remerciant par avance de toute l’attention accordée à ce courrier, veuillez agrée, Monsieur l’Inspecteur, l’expression de nos sincères salutations.

Le Conseil local FCPE Bois-Colombes Sud

Copie à   :
– Mme AUSSSIBEL, Inspectrice Départementale – Hauts de Seine
– M. REVILLON,  Maire de Bois-Colombes
– Mme PATROIS, Maire Adjoint aux affaires scolaires
– M. WAUQUIER, DGA Pôle Education
– FCPE 92 – Conseil Départemental des Hauts de Seine


[2] On ne peut reprocher cet état de fait à la circonscription puisqu’il semble que les directeurs d’école ait reçu cette information après avoir établi l’ordre du jour des 1ers Conseils d’Ecole.

 

About FCPE Bois-Colombes SUD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.