LES METHODES DE LECTURE DE NOTRE ENFANCE

Philippe SIMON ausculte un siècle de méthodes de lecture

Séquence nostalgie aujourd’hui avec la parution d’un très beau livre aux éditions de La Martinière : Les méthodes de lecture de notre enfance. Où il apparaît que la querelle entre méthode globale et méthode syllabique (1) ne date pas d’aujourd’hui. Tour d’horizon avec Philippe Simon, l’auteur de ce livre.

Présentation du livre Les méthodes de lecture de notre enfance par l’éditeur (De La Martinière) :

“Philippe Simon nous propose une plongée dans l’histoire de l’apprentissage de la lecture, depuis les premiers pas de l’alphabétisation jusqu’àmethode lecture l’âge d’or du manuel, illustrée de nombreux fac-similés de pages de diverses méthodes, carnets d’exercices et cahiers d’élèves.”

Présentation de l’auteur :

Philippe Simon est un ancien instituteur public, aujourd’hui journaliste en charge de l’actualité de l’éducation à la rédaction générale d’Ouest-France, à Rennes. Il est l’auteur d’une trentaine de livres documentaires pour enfants, notamment au sein des collection ” L’Imagerie ” (Pirates en 2007, Pompiers en 2009, Cow-boys et Indiens en 2010), ” Dictio ” (Nature et jeux en 1994, Histoire et jeux en 1995), ou encore ” Imagia ” (Histoire de France en 2008, Corps humain en 2011) aux éditions Fleurus jeunesse.”

Ecouter la rubrique France-Info

L’équipe FCPE – Bois-Colombes Sud

(1) Les 2 méthodes :

La méthode globale est une méthode d’apprentissage de la lecture. Elle a pour ambition de faire acquérir à l’élève une stratégie de déchiffrage des mots, voire des phrases, en tant qu’image visuelle indivisible.

– La méthode syllabique, ou méthode synthétique ou alphabétique, est une méthode d’apprentissage de la lecture qui se base sur la genèse des sons de la langue parlée par assemblage de syllabes. Elle est souvent opposée à la méthode globale. Elle met en relation les propriétés phonétiques de notre alphabet avec les lettres. Une fois que la relation phonème/graphème est maîtrisée, l’enfant apprend à lire les assemblages de graphèmes sous forme de syllabes ou de mots. C’est le fameux « b.a.-ba » (où les lettres « b » et « a » donnent la syllabe « ba »).

About FCPE Bois-Colombes SUD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.