NOUVEAUX TEMPS PÉRISCOLAIRES : CR RÉUNION MAIRIE / ASSOCIATIONS DE PARENTS D’ÉLEVES

Vous trouverez ci-dessous,  le compte-rendu de la réunion qui a eu lieu le mercredi 24 Septembre 2014 entre les représentant(e)s des Associations de Parents d’Elèves (APE) et les responsables et élues municipaux des services concernés. Ceci afin d’établir un bilan post-rentrée et surtout, de recueillir les 1ers retours des familles, sur la mise en place de nouvelle organisation des temps périscolaires.

ORDRE DU JOUR :

  1. Point sur la rentrée périscolaire,
  2. Divers.

Début de séance 18h30.

En préambule de la séance, M. WAUQUIER a listé l’ensemble des questions les plus citées parmi les différents retours faits par les 4 associations :

  1. Horaires de maternelles et sortie avancée à 16h30 / 17h00,
  2. Activités par modules en maternelles,
  3. Compétence des animateurs, qualité, pérennité et attrait des modules sur l’ensemble de l’année
  4. Evaluation des activités périscolaires,
  5. Fréquentation du périscolaire et de la garderie,
  6. Communication vers les familles : choix des modules retenus par rapport à l’inscription,
  7. Pointage de sortie à partir de17h30,
  8. Etudes surveillées,
  9. Devoirs à la maison,
  10. Gestion du temps de goûter,
  11. Déplacement périscolaire hors des écoles,
  12. Divers.

Les points n’ont pas forcément été traités dans l’ordre de leur énumération.

Point 7 – Pointage de sortie à 17h30 (et échelonnée jusqu’à 18h30)

Pas de réponse claire à la question posée par la mairie à la DDCS (1), sur la gestion des sorties des écoles avec les nouveaux temps périscolaires.

Devant le flou juridique sur ce point, la municipalité a pris ses responsabilités en instaurant un pointage de sortie systématique de tous les enfants, y compris ceux étant autorisés par leurs parents à « sortir seul »

La DDCS a été informé de l’organisation mise en place.

Ce système de pointage générant des files d’attente et un certain agacement des familles pour récupérer leurs enfants – surtout les 1ères semaines – la mairie après concertation avec les responsables périscolaires des différentes écoles, va mettre en place (Jules-Ferry, Paul-Bert A/B dans la semaine 40) un système de carte individuelle et nominative uniquement pour les enfants inscrits aux activités périscolaires (études surveillées, activités modulaires, …).

(1) Direction Départementale de la Cohésion Sociale ; anciennement « Jeunesse et Sport »

Sur cette carte figurera :

Au recto

  • Photo de l’enfant,
  • Ecole et classe de l’enfant,
  • Nom, prénom de l’enfant,
  • Autorisation à sortir seul ou pas.

Au verso

  • Noms des personnes habilités à venir chercher l’enfant,
  • Personne à prévenir en cas de problème.

Gestion de la carte : (sous réserve d’adaptation aux défférentes écoles)

  • Tous les matins, au moment de l’appel en classe, l’enfant remettra sa carte à son enseignant.
  • A la fin de la classe (15h45), l’enseignant remettra l’ensemble des cartes à l’animateur de référence de la classe venant récupérer les enfants inscrits aux activités périscolaires.
  • à partir de 17h30, fin du temps périscolaire (suivi du temps de garderie), les parents venant chercher leur enfant, se verront remettre par un animateur de surveillance, la carte de leur enfant, signifiant « enfant sorti ».
  • l’opération se répétant ainsi tous les jours.

Ainsi pourront être contrôlé, d’un point de vue sécuritaire, les sorties des enfants.

M. WAUQUIER souligne également qu’un problème de terminologie (même parmi les principaux intervenants) des différents temps périscolaires (2) à partir de 15h45, à apporter de la confusion dans la mise en place des 1ères semaines.

(2) Activités modulaires, garderie, accueil de loisirs, centre de loisirs, péri et extra scolaire,  …

Point 5 – Fréquentation du périscolaire et de la garderie

A ce jour, l’organisation étant sujette à encore beaucoup de modifications, de demandes de changements des familles, voire même de nouvelles inscriptions et les responsables périscolaires travaillant surtout au bon fonctionnement du système,  la municipalité souligne qu’elle n’est pas en mesure de communiquer des chiffres précis.

Toutefois, selon les retours des responsables périscolaires des différentes écoles, il semblerait que les taux de fréquentations soient inférieurs aux estimations de 80% (des effectifs scolaires) qui avaient été faits courant juin 2014 :

  • Cycle 2 (CP, CE1 et CE2) : Taux de fréquentation : 70% (des effectifs scolaires).
  • Cycle 3 (CM1 et CM2) : Taux de fréquentation : 65% (des effectifs scolaires).

A ce jour, la mairie a enregistré 125 demandes de modifications (en septembre). Ce qui représente 4% de l’ensemble des enfants scolarisés sur la commune.

La FCPE pointe la faiblesse de ce chiffre et le relativise comme argument, pour justifier à lui seul, une partie des difficultés de mise en place de cette nouvelle organisation.

M. WAUQUIER, en réponse à la question, confirme que sur certaines écoles, des modules ont été finalement annulé faute de participants. Il précise qu’en dessous de 2, 3 inscrits, le module ne sera pas assuré.

Pas de chiffres communiqués sur la garderie (après 17h30). La FCPE regrette également, ne pas avoir eu de réponse à la question des effectifs globaux (pour toutes les écoles) d’animateurs avant et après la mise en place de la réorganisation périscolaire.

La mairie s’engage à communiquer ces différents chiffres prochainement.

Point 3 – Compétence des animateurs, qualité, pérennité et attrait des modules sur l’ensemble de l’année scolaire

a – Compétence des animateurs

L’ensemble des responsables périscolaires des 10 écoles (primaires et maternelles) sont des personnes diplômées d’état de l’animation (BPJEAPS, BAFD,  …).

b – Pérennité et attrait des modules sur la longueur

Cette organisation étant nouvelle, la mairie reconnaît « ne pas savoir où elle va exactement » dans la pérennité des modules thématique sur toute une année scolaire. Elle rappelle cependant que cette organisation a été pensée et réfléchie par les équipes d’animations elles-mêmes (selon un cahier des exigences et de volontés municipales). La mairie fait donc confiance à ce projet en indiquant aux APE, qu’elle maintiendra un niveau de surveillance élevé.

Celui-ci passant par des évaluations régulières des modules et des animateurs les mettant en œuvre.

Point 4 – Evaluation des activités périscolaires

Au regard de « l’expérience » de cette rentrée, M. WAUQUIER souligne que ses services sont bien conscients qu’une réflexion (en vue d‘amélioration) doit être portée sur la mise en place de ces modules dès l’année prochaine : format, contenu, périodicité, période d’inscription, …

Pour l’évaluation des modules et des animateurs, celle-ci sera pratiquée par des personnes de la mairie compétentes en termes d’animations et parfois extérieures au service.

Enfin des petits questionnaires simples et réguliers seront proposés aux enfants pour connaitre leurs retours et observations.

Point 6 – Communication vers les familles : choix des modules retenus par rapport à l’inscription

La mairie a choisi de ne pas présenter les responsables périscolaires de chaque école au moment des réunions de classe à l’attention de familles. Ceci afin de ne pas monopoliser, les réunions des enseignants par des sujets autres que scolaires.

La mairie ne souhaite pas non plus organiser, pour l’instant, de rencontres « parents / équipe d’animation » école par école. Dans un premier temps et en matière de communication vers les familles, les animateurs doivent – école par école – mettre en place des panneaux d’informations, sur lesquels seront précisés :

  • Le nom du module d’animation,
  • Le nom de l’animateur en charge du module,
  • Le jour du module,
  • Le lieu dans lequel il est organisé,
  • Le nombre d’enfants inscrits et leurs noms.

D’après Mme COLOMBEL, sur certaines écoles déjà, ces panneaux sont déjà mis en place.

Point 1 et 2 – Les Maternelles :

a – Sortie avancée à 16h30 / 17h00

La mairie a pris la mesure de la demande de parents de maternelles. Elle souhaiterait cependant proposer un sondage auprès des familles pour chiffrer l’importance de cette requête.

D’ores et déjà, la mairie va travailler sur des simulations d’organisations, offrants plus d’alternatives aux familles sur le fin de journée scolaire.

Ces propositions seront ensuite soumises à l’appréciation des parents.

b – Absence des activités par modules en maternelles

Comme elle l’avait signifié, la mairie se servira de l’expérience de l’année de mise en place des modules sur les élémentaires pour construire le projet périscolaire des maternelles. Elle rappelle donc que pour cette année scolaire 2014-2015, l’organisation du périscolaire des maternelles restera identique à celle de l’année dernière.

Aux interrogations des APE, elle souligne que les activités proposées ont été repensées pour être plus structurées, que du matériel a été acheté et qu’enfin les équipes d’animateurs ont été étoffées.

Points 8 et 9 – Etudes surveillées et devoirs à la maison

La mairie rappelle que l’ensemble des enseignants auraient du être informé du projet périscolaire municipal durant son élaboration. Les termes des 2 jours d’études surveillées en alternance avec les 2 jours d’activités modulaires y figurent au côté de l’engagement des équipes enseignantes de ne pas donner de devoirs les jours où il n’y a pas d’études (2 jours par semaine + mercredi).

S’agissant d’un sujet de pratiques pédagogiques libres, la mairie invite les associations de parents d’élèves à se rapprocher de M. BOUHOURS pour évoquer le sujet.

Point 11 – Déplacement périscolaire hors des écoles

Des retours de parents ont fait état de déplacements (à pieds) délicats entre les écoles Gramme, Saint-Exupéry, Jules-Ferry et l’Espace Schiffer pour des activités périscolaires. De plus, du fait de la longueur des déplacements (aller-retour), l’activité modulaire concernée (poterie ?)  s’en trouve d’autant réduite.

La mairie souligne qu’elle a pris des pris des mesures correctives sur ce point et assure de sa vigilance, sur leurs bonnes mises en oeuvre.

Point 10 – Gestion du temps de goûter

L’horaire de distribution du goûter va être revu lorsque cela s’avera nécessaire.

Point 12 – Divers

a – Evaluation scolaire

A la question de M. WAUQUIER sur le suivi scolaire de la réforme des rythmes scolaires et comment les APE l’appréhendaient, la FCPE précise qu’elle a demandé à M. BOUHOURS la mise en place d’un « comité de suivi » avec des retours des enseignants pour savoir si ces nouveaux emplois du temps scolaires, répondaient à ce qui est le coeur même de la réforme, l’enfant et son rythme scolaire.

Une rencontre doit être programmée à la demande de la FCPE, après les vacances de la Toussaint avec l’ensemble des APE, pour faire le point sur la rentrée scolaire avec M. BOUHOURS.

M. WAUQUIER pour avoir participé en observateur à plusieurs sorties d’écoles et sur l’ensemble de la commune, fait le constat que ces nouveaux horaires amènent les parents (d’élémentaires) a de nouveau rentrer dans l’école pour aller y chercher leur enfant. APE et mairie se félicite de cette bonne nouvelle.

b – Comité de suivi du périscolaire

Les APE demandent la mise en place d’un comité de suivi des nouveaux périscolaires.

La mairie rappelle qu’elle s’y est engagée durant le dernier comité de pilotage (COPIL). Cet engagement figure même et de façon détaillé dans le PEDT (3) qui a reçu la validation de l’inspection académique et qui sera soumis prochainement au vote du Conseil Municipal.

Ces engagements de suivis portent sur l’évaluation de tout ce qui a été mise en place cette année en termes d’accueil périscolaire et d’ALSH (4) du mercredi et des vacances scolaire.

Les APE font part de leurs souhaits en termes d’organisation « pratique » de ce comité :

  • CR officiel pour chaque séance (désignation systématique d’un secrétaire de séance)
  • l’AIBCN demanade des retours du service périscolaire aux APE sur les Conseils municipales et des choses qui y ont été actés (sujets scolaire et périscolaire).
  • Le comité de suivi devra s’articuler autour d’une vision globale et d’une vision sur site
  • La FCPE émet la proposition de réduire à 2,  le nombre de représentants par APE. Ceci pour éviter la « cacophonie » parfois stérile des précédentes COPIL du fait du nombre trop élevé de participants. La mairie, la FCPE Nord et l’AIBCN semblent abonder dans ce sens ; à l’inverse  l’API y est opposée.

La mairie doit revenir vers les APE, pour proposer prochainement une organisation de ce comité de suivi : rôle, format, périodicité, …

(3) PEDT :   Projet Educatif De Territoire.
(4) ALSH : Accueil de Loisirs Sans Hébergement.

Fin de séance 21h00.

ÉTAIENT PRÉSENTS 

Pour la mairie :

  • Dominique COLOMBEL, Maire adjointe à la vie scolaire et périscolaire,
  • Catherine GAUZERAN, Maire adjointe à la Jeunesse, aux Accueils de Loisirs
    et aux séjours de vacances,
  • Anne OLIVIER, Chef du service périscolaire,
  • Arnaud WAUQUIER, Directeur Général Adjoint du Pôle Education.

Pour les Associations de Parents d’Elèves (APE) :

  • Antoine ROBERT, Président FCPE Nord,
  • Antoine DIET, FCPE Nord (ancien Président FCPE Nord),
  • Jérôme de LAVENNE, Président FCPE Sud,
  • Isabelle FEVRE, Présidente AIBCN,
  • Charlotte GANICAHUD, Vice-présidente AIBCN,
  • Claire VAN CAMPO, Présidente API.

Excusées :

  • Valérie MARTY, Présidente PEEP.

 

Compte rendu réalisé le 24 Septembre 2014 par la FCPE Bois-Colombes Sud.

About FCPE Bois-Colombes SUD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.