PAUL-BERT : VISITE DE CANTINE

 

 

Vous trouverez ci-dessous le compte rendu de la visite de cantine que notre équipe a effectuée le Vendredi 3 Février 2017 à l’école Paul-Bert sur le temps de midi.

Une précision qui a son importance : la météo était clémente, une veille de vacances scolaires.

 

  L’ACCUEIL DE L’ÉQUIPE

Nous avons été accueillies par le directeur du périscolaire de Paul-Bert, M. Boris DULAC.

 

  LIEUX VISITÉS

Nous avons vu les salles de cantine et les couloirs attenants – CP, CE1, CE2 – CM1, CM2 – Maternelles – les cours de récréation et la salle pour les activités des maternelles.

L’ensemble des lieux est d’aspect souvent vétuste.

Les réfectoires sont vétustes mais sympathiques avec des animations :

  • « J’aime / J’aime pas »,
  • Niveau du bruit avec 4 cases de niveaux sonores,
  • Tri sélectif avec poids collecté, 

 

  LE MOMENT DU REPAS A LA CANTINE

 

L’effectif des élèves demi-pensionnaires est très important, par conséquent les classes défilent pour déjeuner au travers des « salles ». Une organisation de rotation des classes est prévue pour être mise en place courant mars afin que l’ordre de passage entre les classes soit équitable (1). Il n’y a donc pas plusieurs services, à proprement parler, mais un flux « en continu ».

L’objectif est qu’aucun enfant ne mange après 12h45 (ce jour-là, il fut rempli in extremis).

Un animateur référent par classe appelle les élèves, muni de sa check-list, pour les accompagner dans le réfectoire.

Il s’agit d’un « self », c’est-à-dire que les enfants ne sont pas servis à table : ils prennent un plateau, y déposent une entrée, un produit lacté, un dessert (généralement un fruit) puis le plat principal. Un animateur se tient en renfort sur la chaîne, notamment pour aider à porter les plateaux.

Il y a un animateur par classe qui surveille les enfants, les aide à goûter tous les aliments et les enfants vont s’asseoir à l’une des tables de 6 places, comme ils le souhaitent. Une autorisation est nécessaire avant passage du plat au fromage puis au fruit (les enfants lèvent le doigt, un contrôle visuel est effectué par le surveillant qui vérifie que l’enfant a suffisamment manger et à défaut vérifie pourquoi)

Le 3 février, étaient au menu de la restauration par liaison froide (réchauffage de plats préalablement confectionnés par le prestataire) :

  • Entrée : du saucisson à l’ail
  • Plat principal : du saumon avec des pommes de terre sautées
  • Fromage : une portion de kiri
  • Dessert : clémentine, banane et orange au choix

Nous avons goûté les plats – ils étaient plutôt bons. En revanche, les pommes de terre étaient pratiquement froides.

Malgré l’absence de choix, nous avons observé un assez bon appétit des enfants. Les animateurs répondaient à toutes les demandes d’aides à la découpe de la viande/poisson.

Les enfants ont mangé assez rapidement, pour un temps estimé à environ 20 minutes. Deux animateurs étaient présents en salle en permanence.

Le niveau sonore était assez élevé ce jour-là, comparable à un restaurant d’entreprise… Parfois, un animateur ou une animatrice invitait à plus de modération dans les bavardages en tapant dans les mains.

(1) Une demande de roulement des classes pour l’ordre de passage à la cantine a été remontée récemment par les délégués de classe.


  LE GÂCHIS 

Un travail important de sensibilisation au gâchis est fait avec les équipes d’animation et de service. UN suivi des déchets jetés (affichage du diagramme des quantités jetées par mois) est quotidiennement mis à jour et consultable par les enfants

 m

  LE TEMPS PÉRISCOLAIRE EN DEHORS DU RÉFECTOIRE

18 animateur(trice)s travaillent le midi à l’école Paul-Bert .

Dans la cour, des animateurs sont placés à des endroits « stratégiques » : près des toilettes, aux endroits qui permettent d’avoir une vision des coins et recoins de la cour.

S’agissant des activités proposées aux enfants : des jeux de ballons (baskets, foot) étaient organisés avec un animateur par jeu. A noter la répartition des enfants dans les deux grandes cours : les « grands » sont séparés des « petits » pour permettre les jeux en diminuant les risques de collision.

 

  EN CONCLUSION

Si la qualité et le service des repas, ainsi que l’état des locaux nous ont semblé corrects bien que vétustes, nous avons constaté un bon fonctionnement du périscolaire :

  • Les animateurs sont nombreux  ;
  • L’organisation des services et des activités est bonne ;
  • Les animateurs pourraient disposer d’une salle supplémentaire pour les activités.

 

Visite et compte-rendu réalisé par l’équipe FCPE.

 

 

 

About FCPE Bois-Colombes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *