Rencontre avec l’Inspecteur d’Académie

Vous trouverez ci-après le Compte rendu de la rencontre de la FCPE du Lundi 22 Octobre 2012 avec M. BOUHOURS ; le nouvel Inspecteur d’Académie en charge de la circonscription dont Bois-Colombes fait partie.

Cette rencontre faisait suite à une demande initiale de notre association (FCPE Nord et Sud) pour aborder le très actuel et “brûlant” sujet des non remplacements et une volonté de M. BOUHOURS de recevoir l’ensemble des responsables des 4 Associations de Parents d’Elèves représentées sur Bois-Colombes : FCPE, API, AI-BCN et PEEP.

Par notre demande, nous avions donc juste anticipé cette prise de contact.

En préambule de cette rencontre M. BOUHOURS a tenu à préciser que les parents d’élèves – et a fortiori leurs représentants associatifs – étaient des partenaires à part entière de l’Education Nationale et que son rôle en tant Inspecteur d’Académie était donc bien dans l’écoute, l’échange, le dialogue et la concertation avec l’ensemble des parents et des associations.

Après une présentation rapide (coordonnées, représentants, moyen de communication) de notre association et de son mode de fonctionnement, nous avons abordé d’une manière globale, le problème des remplacements et son mode de fonctionnement au sein de L’Education Nationale (E.N)

Il faut savoir qu’en matière de remplacements des enseignants absents, l’E.N bénéficie de 2 types de remplacements adaptées à la situation de l’absence :

Les Titulaires Remplaçants, appelés T.R-Z.I.L (Zone d’Intervention Localisée). Ce sont des enseignants titulaires qui assurent uniquement  les absences courtes. Ces ZIL sont au nombre de 4 postes pour la ville de Bois-Colombes et ses 10 écoles élémentaires et primaires. Le quota officiel étant de 1 ZIL à disposition pour 25 enseignants. Ces 4 enseignants sont sous la responsabilité et gérés directement par l’Inspecteur d’Académie de circonscription ; donc M. BOUHOURS.

–  Les Titulaires Remplaçants, appelé T.R-Brigades. Ce sont des enseignants titulaires qui assurent uniquement les congés longs (maternité, maladie longue durée, accident, …). Ces Brigades (dont nous n’avons pas eu le chiffre de l’effectif) sont sous la responsabilité et gérés directement par l’inspecteur d’académie départemental ; donc M. ROSSELET. Ils sont à la disposition de l’ensemble des écoles du département du 92.

Dans les 2 cas, le titulaire remplaçant est un enseignant à part entière; dans le cadre de la mission de remplacement qui lui est confiée, il doit utiliser ses compétences, qui ont reçu la même validation que celles des autres enseignants et être capable de faire face à une demande immédiate.

Alors pourquoi cette organisation s’est-elle à ce point dégradée ?

Dégradée, pour arriver à une telle situation de non remplacements depuis la rentrée scolaire. Situations difficiles engendrant la colère légitime des parents, et des journées scolaires bien délicates à gérer pour les directeurs et enseignants des écoles malheureusement concernées.

L’explication …

Pour notre département (92), 240 professeurs des écoles stagiaires sont en formation. En tout début d’année, ils étaient en formation une seule journée par semaine.  Cette absence très courte et très ponctuelle n’a eu que peu d’incidence car leurs remplacements par les brigades étaient déjà programmés (voir même présentés aux parents par l’enseignant titulaire lors de la présentation aux parents). Par contre, dès le mois d’Octobre ces mêmes 240 professeurs des écoles stagiaires étaient en formation une semaine complète en quatre cessions de 60 (4 semaines x 60 enseignants).

Et cette formation a été assurée par l’ensemble des enseignants de la brigade du département … La brigade n’était alors plus disponible pour assurer les éventuels congés longs de nos écoles. Congés longs qui ont alors été remplacés au débotté par les ZIL (au nombre de 4 pour la ville …). D’où les problèmes qui en ont découlé sur certaines écoles (Paul Bert B, la maternelle Paul Bert, …) où des enseignants ont été malheureusement absents de façon durable.

La réponse …

Cette même brigade du département (92) finissant la formation des 240 professeurs des écoles stagiaires vendredi prochain (le 26), la situation devrait donc nettement s’améliorer à la rentrée des vacances de la Toussaint. Les enseignants de la brigade seront donc remis à la disposition du département (et de M. ROSSELET) pour assurer les éventuels remplacements congés longs et les 4 ZIL remis dans leur propre rôle sur nos 10 écoles à la disposition de M. BOUHOURS.

La FCPE considère cette explication comme recevable et admet qu’elle puisse avoir eu une influence sur la situation difficile de ce début d’année scolaire. Cependant elle soutient que la suppression des trop nombreux postes les 2 années précédentes met aussi cette organisation des remplacements en situation de fragilité dès qu’une situation exceptionnelle se présente.

Toutefois, sachez que la FCPE restera très vigilante sur le sujet et suivra école par école avec vos représentants, l’évolution positive de cette situation qui ne pouvait plus durer.

Enfin la FCPE remercie M. BOUHOURS de son écoute et de sa volonté affichée de dialogue avec les représentants des Associations de Parents d’Elèves mais aussi et de façon plus individuelle avec l’ensemble des parents d’élèves.

L’équipe FCPE Bois-Colombes Sud.

About FCPE Bois-Colombes SUD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.