RYTHMES SCOLAIRES : CR DU 7ème COPIL

Face au mécontentement des Associations de Parents d’Élèves et pour répondre à leur demande des informations (non communiquées lors de la précédente édition),  la 7ème séance du Comité de pilotage (COPIL) s’est tenue dans la salle du conseil municipal, le Lundi 26 Mai 2014.

Pour rappel, l’objectif de ce comité de pilotage avec l’ensemble des partenaires scolaires, a pour but de répondre le plus efficacement possible aux besoins et au confort chrono biologiques des enfants dans le cadre de l’application de la réforme sur les nouveaux rythmes scolaires (et donc des nouveaux temps périscolaires).

L’ordre du jour de cette 7ème ne nous ayant pas été remis, vous trouverez ci-dessous et dans l’ordre du débat,  l’essentiel des informations communiquées et des propos échangés.

Début de séance à 18h30.

Mme COLOMBEL annonce en tout début de réunion, aux représentants des enseignants et des APE, que cette 7eme séance sera la dernière séance du COPIL de concertation sur l’application de la réforme sur la commune.

Le prochain conseil municipale ayant lieu le 10 juin prochain, tout y sera voté (et donc acté) pour une mise en place a la rentrée scolaire 2014-2015 de septembre.

Mme GAUZERAN profite de ce temps d’avant débat, pour se présenter en que Maire adjointe en charge de la Jeunesse.

En début de séance, M. WAUQUIER tient à faire une mise au point suite aux incompréhensions nées de la précédente édition du COPIL et précise-t-il, afin de faire taire les « fausses rumeurs » qui reviennent en mairie.

1 – LA MISE AU POINT

1 -1. Le décret du 7 avril 2014

Non, la mairie ne mettra pas en œuvre ce décret. M. WAUQUIER souligne que la mairie à quand même analysée l’opportunité d’en appliquer certains axes (regroupement des activités périscolaires sur une seule 1/2 journée notamment). Mais après réflexion (organisationnelle et financière), elle a préféré poursuivre dans la continuité du travail déjà initié par le COPIL.

M. WAUQUIER révèle aussi que certaines écoles avaient quand même fait part de leur souhait d’adopter ce décret.

1- 2. Les activités périscolaires (sportives, culturelles et ludiques) par module :

Un dossier d’inscription aux différentes activités périscolaires (accueils, cantine, ALSH, études surveillées, …) sera diffusé le 16 juin prochain. Celui-ci sera remis aux familles via les cahiers de correspondance des enfants

1 – 3. Le recrutement des animateurs

M. WAUQUIER confirme que :

  • La contractualisation de certains animateurs qui sont déjà présents sur la commune se poursuit
  • Le recrutement de nouveaux animateurs se poursuit également
  • Les effectifs de toutes les écoles seront opérationnels à la rentrée de septembre.

1 – 4. Les créneaux (horaires) pour les associations sportives et culturelles de la ville

Mi-juin, une info sera communiquée sur ce point en même temps que le dossier d’inscription pour répondre à l’inquiétude (organisation familiale) des familles désireuses d’inscrire leur(s) enfant(s) dans des activités extra-scolaires.

1 – 5. Evaluation des activités périscolaires

Un comité de suivi (contenu pédagogique et organisation) sera mis en place dès la rentrée. Un premier bilan sera dressé aux vacances de Noël. Des réajustements seront alors envisagés en fonction des premiers retours des enseignants, des animateurs, des familles  et surtout des enfants en termes d’organisation quotidienne sur l’ensemble des écoles de la commune.

1 – 6. Le goûter

Il continuera à être distribuer sous le format actuel : « pratique » pour les élémentaires, servis à table pour les maternelles et toujours composé de 3 composants.

Des réajustements d’horaires de distribution seront sans doute à prévoir selon les écoles et les modules choisis.

2 – LES MODALITES D’INSCRIPTION

2 – 1. Le dossier d’inscription

Il sera remis aux familles le 16 juin avec une date butoir de dépôt fixée au 5 juillet. Une communication aux familles, sur les tenants et les aboutissant de la mise en œuvre de la reforme des rythmes scolaires sur la commune, sera adjointe à ce dossier d’inscription.

2 – 2. Les activités par modules

Les enfants auront 3 choix de modules à faire. Ce choix sera fait par l’enfant en discussion avec ses parents.

Des réajustements sur le 3ème choix seront faits ensuite sur les écoles et par les équipes d’animation en fonction des taux de remplissages des différents modules proposés.

La 1ère semaine de la rentrée il n’y aura pas de mise en place des activités par modules (temps de mise en place)

Le contenu pédagogique et l’organisation des modules seront soumis à des évaluations régulières pour mettre en place d’éventuels réajustements.

2 – 3. Les études surveillées

Les études seront bien constituées de groupe de 18 enfants et 2 jours par semaine et en alternance avec les 2 jours d’activités périscolaires modulaires, selon les écoles et les cycles scolaires.

Là également, le contenu pédagogique et l’organisation seront soumis à des évaluations régulières pour mettre en place d’éventuels réajustements.

Concernant le binôme (Enseignant/animateur), M. BOZEC tient à remettre la responsabilité de son échec plus sur les équipes enseignantes que sur la municipalité. Selon lui, les enseignants (d’une manière générale) auraient vidée de son sens le projet pédagogique proposé par la mairie.

M. HAYEK ne semble pas de cet avis et précise que c’est à l’employeur de définir les cadres d’une proposition quel qu’elle soit, pas à l’employé.

2 – 3. Les Activités Périscolaires Complémentaires (APC)

Leur organisation au sein de chaque école sera soumis au seul souhait des équipes enseignantes et avec validation par l’Inspecteur d’Académie (M. BOUHOURS).

La marie précise cependant qu’elle ne mettra pas en place de services particuliers à l’attention des familles (garderie) pour les APC qui seraient positionnées en fin de journée scolaire (15h45) avec donc une « nouvelle » sortie contrainte à 16h30. Cette remarque concernerait uniquement l’organisation souhaitée par l’équipe enseignante de l’école Paul Bert A.

M. BOUHOURS semble découvrir en même temps que les enseignants et les parents cette nouvelle décision prise par la municipalité. Il exprime sa surprise et propose à M. WAUQUIER d’en débattre dans un autre cadre que celui du COPIL.

2 – 4.  Le Mercredi midi

Contrairement à ce qui avait été « officieusement » proposé et surtout avec l’engagement oral de M. le maire lors d’une des premières séances du COPIL, la mairie revient sur ces positions en informant qu’ après la sortie de l’école le mercredi à 11h30 :

  • qu’il n’y aura de cantine que pour les enfants poursuivant leur mercredi après-midi en centre de loisirs (ALSH)
  • que le temps de garderie de 11h30 à 12h30 qui avait annoncé par M. le maire ne sera pas mis en place.

Devant la surprise et le mécontentement d’une partie des représentants de parents d’élèves présents, M. WAUQUIER précise que ces 2 dernières décisions (pas de cantine et pas de garderie) seront soumises à l’analyse (jusqu’au vacances de Noël) de l’activité ainsi programmée, pour voir si l’offre mise en place suffi à répondre aux besoins des familles. Des réajustements sont donc envisageables.

Les parents répondent en toute logique que ce retour ne pourra être faite parce qu’on ne peut « évaluer une activité » qu’à partir du moment où celle-ci est au moins mise en place sur une période d’essai. Ce qui n’est pas le cas.

Pour expliquer cette décision M. WAUQUIER souligne que la municipalité s’est interrogée sur 2 axes essentiels :

  • l’aspect économique de cette proposition,
  • la priorité d’organisation donnée aux centres de loisirs du mercredi après-midi.

Mme COLOMBEL rappelle que l’analyse du dernier questionnaire aux familles, laisse apparaître une demande des familles sur ce point précis, à hauteur de 22%.

2 – 5. L’EMS (Ecole Municipale du Sport)

A la question du maintien ou non de l’activité EMS , Mme CAGNY répond que l’EMS est supprimée en tant que telle, mais que les apprentissages qui étaient sur ce temps basculeront sur les activités du soir (sans l’option piscine qui sera plutôt proposé en période de vacances sous forme de stage).

La responsable des sports indique également que 200 enfants sont inscrits actuellement et que le fait de l’alternance des modules dans les 7 écoles élémentaires  et de la constitution de groupes de 18 enfants permettra «d’absorber » l’ensemble de cette demande.

En cas de déplacement des modules sportifs vers un gymnase, le départ des enfants se ferait vers 16h00 pour un retour sur les écoles de références pour 17h30, soit 1h30 d’activités et de déplacements (A/R) inclus.

3 – LA TARIFICATION

Après un exposé comptable de M. LACROIX expliquant la position budgétaire de la municipalité sur les affaires périscolaires, il nous été signifié que le coût d’augmentation de mise place de l’activité 2 jours études surveillées + 2 jours activités modulaires était chiffré à 700.000,00 € pour la commune.

Toujours selon M. LACROIX, ce chiffre (qui triple le budget actuel) se justifie par :

  • un encadrement des enfants qui passe de 1 animateur pour 23 enfants à 1 pour 18 dans la nouvelle configuration
  • le volume horaire des ces nouveaux temps périscolaires qui augmente.

Pour l’activité 2 jours études surveillées + 2 jours activités modulaires, le forfait sera de :

tableau chiffres péri

(1)    Pour M.LACROIX, cette augmentation de 40% est à tempérée avec le 3,24% du taux d’inflation « normal » qui aurait été appliqué, même si l’organisation périscolaire était resté en l’état.Soit une augmentation de 40% (1) de l’activité (4 jours d’études) telle quelle est proposée aujourd’hui.

Ensuite M. LACROIX annonce que les chiffres communiqués dans cette séance seront les seules. La mairie n’étant pas en mesure de présenter ceux des autres activités périscolaires (cantine, accueil, centre de loisirs, …).

Les Associations de Parents d’Élèves sont pour le moins surprises et signifient leur mécontentement de ce nouveau revers municipale. De plus à la question sur les forfaits (2 ou 4 jours ?), pourtant maintes fois évoquée lors des séances précédente, la mairie n’a pas plus de réponse à communiquer.

La colère est unanimement partagée par l’ensemble des Associations de Parents d’Elèves. Elles soulignent avec force, qu’une nouvelle fois, la mairie se moque d’elles et de leur rôle en leur faisant des annonces d’information qu’elle ne tient pas.

Déjà, lors de la précédente séance du 30 avril face au mécontentement général, de voir un ordre du jour tronqué – dès le début de la séance –  de ces 2 dernières (et primordiales) questions (modalités d’inscription et tarification), Mme COLOMBEL s’était alors engagée à communiquer tous ces infos et ces chiffres lors de ce 7ème COPIL … c’est encore raté !

En fin de séance pour le moins houleuse, Mme COLOMBEL tente de calmer le jeu en annonçant qu’elle reçoit les responsables d’APE le mercredi 4 juin dans le cadre de sa nomination au poste de maire adjointe en charge de la vie scolaire. Lors de cette rencontre, elle communiquera les chiffres manquant à ce jour.

Une nouvelle fois les APE en prennent acte.

Ce compte rendu fait volontairement abstraction du débat houleux et des propos déplacés, voir honteux tenus par la mairie qui ont suivi cette non annonce (ou très partielle) de la tarification.

ÉTAIENT PRÉSENTS

  • Mme COLOMBEL – Maire adjointe en charge de la vie scolaire et périscolaire,
  • Mme GAUZERAN – Maire adjointe en charge de la Jeunesse,
  • M. WAUQUIER – Directeur général adjoint du Pôle Education,
  • M. LACROIX – Directeur général des Service financier,
  • Mme CAGNY – Chef du service des sports
  • Mme OLIVIER – Chef du service périscolaire
  • Mme BAYARD – Directrice des services Culturels,
  • Mme FORTEL-MERAD – Coordinatrice des ALSH et de l’accueil périscolaire,
  • M. BOUHOURS – Inspecteur de l’Education Nationale,
  • Les directeurs et enseignants représentants d’école,
  • Les représentants des Associations de Parents d’Élèves de chacune des 10 écoles de la commune,
  • Les présidents des Associations de Parents d’Élèves (FCPE, API, AI-BCN et PEEP).

L’équipe COPIL de la FCPE Bois-Colombes Sud était composée de :

  • Ecole maternelle Pierre-Joigneaux : Gérald KOHLENBERGER
  • Ecole primaire La Cigogne : Florencia MERLEN
  • Ecole élémentaire Paul-Bert A : Alyette HAMOT-MAILLOT
  • Ecole élémentaire Paul Bert B : Fatima AZEK
  • Ecole maternelle Paul-Bert (et resp. commission travaux) : Stéphanie TEITGEN (1)
  • Président FCPE (et resp. commission restauration) : Jérôme de LAVENNE

(1)    qui remplacée Aliette HEBERT excusée

L’équipe FCPE – Bois-Colombes Sud.

About FCPE Bois-Colombes SUD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.