RYTHMES SCOLAIRES : LA POSITION DES ASSOCIATIONS DE LA VILLE

Le mercredi 29 Janvier, a eu lieu une rencontre avec les associations culturelles et sportives de la commune et désireuses de s’inscrire dans les nouveaux temps périscolaires (15h15-18h30).

Vous trouverez ci-après l’essentiel des informations communiquées et des propos échangés lors de cette séance.

ORDRE DU JOUR :

  1. Présentation du projet de la municipalité
  2. Questions ouvertes

1 – PRÉSENTATION DU PROJET AUX ASSOCIATIONS

Avant de laisser la parole aux associations présentes, M. WAUQUIER fait un rapide retour en arrière de l’historique de la mise en place des nouveaux rythmes scolaires (décret de Janvier 2013) depuis le début de la réflexion municipale  et du travail en collaboration avec les Associations de Parents d’Élèves par le biais du COPIL (Comité de Pilotage).

Présentation des emplois du temps élémentaire et maternelle

Projet de découpage du temps périscolaire

M. WAUQUIER précise que l’emploi du temps retenu par la municipalité et soutenu par l’inspecteur d’académie, sera validé de façon définitif et officiel courant Février 2014 par le DASEN des Hauts-de-Seine.

En avant première M. WAUQUIER nous informe qu’en accord avec les enseignants et suite à leurs réunions de travail, il a été décidé qu’il n’y aurait plus que 2 jours d’Etudes Surveillées par semaine.

  • Cycle 2 (CP et CE1) : Lundi et Jeudi
  • Cycle 3 (CE2, CM1 et CM2) : Mardi et Vendredi

Les enseignants acceptent de ne pas donner de devoirs à leurs élèves les jours où il n’y aura pas d’études surveillées.

Les 2 jours études surveillées seront prolongés d’activités ludiques complémentaires pour les enfants restant au-delà de 17h30

Le temps de 17h30 à 18h30 (avec possibilité de départs échelonnés à partir de 17h30) sera composé d’un temps de garderie classique (comme actuellement en maternelle).

Lors des dernières séances de travail associant la mairie, les enseignants et l’inspecteur d’académie, un point de divergence est apparu sur le positionnement des l’APC (Activités Pédagogiques Complémentaires, actuellement positionnées sur le temps méridien.

Concernant ces APC (1) (sous la responsabilité de l’Education Nationale et non municipale), les enseignants souhaiteraient majoritairement les maintenir sur le temps du midi le mercredi matin. L’Inspecteur d’Académie (et visiblement sa hiérarchie) voudrait le voir placer le matin (avant le début des cours) ou le soir (après la fin des cours).

Placé après les cours de 15h45 à 16h45 obligerait la mise en place d’une nouvelle porte de sortie à 16h45 (avant celle de 17h30) pour les enfants allant en APC mais pas sur les temps périscolaires.

Pour une question d’organisation, la mairie souhaiterait voir ce temps positionné le mercredi midi après les cours.

(1)  les APC représentent 36 h/an soit environ 1 heure /semaine.

2 – QUESTIONS OUVERTES

La question posée par la mairie à l’attention des associations sportives et culturelles est la suivante :

« Quelles sont les associations en mesure d’ouvrir des créneaux à 15h45 pour mettre en place des activités dans le cadre des nouveaux temps périscolaires. Et si oui, sont-elles en mesure en termes d’organisation et de personnel de venir chercher les enfants dans les écoles et de les transporter (à pied) jusque dans leurs locaux ?

Avant d’entendre les réponses des intervenants, Mme SCANDI précise bien les termes du projet municipale : les activités proposées par les associations dans ces temps (sur l’école ou à l’extérieur), ne pourront pas être des activités de « club » pour les sports. Idem pour les activités culturelles qui ne pourront pas être des activités « ateliers ». Elles ne seront que des activités « découverte et/ou d’initiation ».

Majoritairement les associations présentes ont confirmé qu’elles étaient plutôt favorables à cet engagement. Les problèmes susceptibles de les en empêcher sont les suivants :

  • Problème de personnel disponible sur ce créneau horaire ; une très large majorité des éducateurs sportifs notamment ayant un travail en parallèle de leur passion),
  • Problème de locaux et/ou de Gymnase disponibles,
  • Problème de transport des enfants à la sortie de l’école (certaines associations ayant des enfants dans plusieurs écoles de la ville),
  • Problème de crédibilité des associations dans la qualité de leur travail ; sachant que ces activités ne seront que l’initiation et de la découverte,
  • Problème de pertes de clientèle potentielle sur la ville par la suppression du mercredi matin et le fait que leurs activités (même minimisées) seront proposées dans le cadre scolaire, beaucoup de parents peuvent se désengager sur les cours individuels de ladite association,
  • Problème de locaux disponibles au sein des écoles et de matériel à disposition. Certaines associations (notamment culturelles) estiment que leur activité peut être proposé dans l’école si on mets des locaux à leur disposition.

Les enseignants ne souhaitant majoritairement pas mettre leur classe à disposition pour ces temps périscolaire. Sujet qui peut être débattu mais dont on peut comprendre la position. Actuellement les enseignants de l’école Gramme seraient à priori ouverts à cette mise à disposition de leur classe.

Pour le transport des enfants, le Pédibus si cher à Mme PATROIS a été évoqué. Un souci de disponibilité horaires et de responsabilité semble mettre un frein à l’engagement (bénévole) des parents. Questionnée sur ce sujet, les 2 Associations de Parents d’Élevés présentes ont confirmé qu’il serait difficile de mobiliser des parents autour de ce projet.

Pour conclure M. WAUQUIER précise qu’un « appel à projet » à l’attention des associations sera ouvert par la municipalité dans 2 mois (fin Mars). L’association des échecs relève que cet appel à projet semble arrivé bien trop tardivement – en terme de calendrier pour les associations – et pour un démarrage de l’activité en septembre !

M. WAUQUIER termine en précisant tout ne sera pas forcément mise en œuvre dès la première année de mise en application des nouveaux horaires. La municipalité se laissant l’opportunité d’observer les premières organisations. De corriger si nécessaire et voir de développer par la suite les propositions.

Fin de séance 20h15.

ÉTAIENT PRÉSENTS :

  • Mme PATROIS – Maire-Adjoint en charge de la vie scolaire et périscolaire,
  • Mme CORTEZ – Maire adjointe à la Culture,
  • Mme LEMETRE – Maire adjointe à la Jeunesse et aux Sports,
  • M. WAUQUIER – Directeur général Adjoint du Pôle Education,
  • Mme SCANDI –
  • Les représentant(e)s et responsables des associations Culturelles et Sportives
  • Jérôme de LAVENNE  – Président FCPE Sud
  •  Carole GAULIER – Représentante FCPE Nord
  • Isabelle FEVRE – Présidente AI-BCN

L’équipe FCPE – Bois-Colombes Sud.

About FCPE Bois-Colombes SUD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.