RYTHMES SCOLAIRES : REVUE DE PRESSE

Vous trouverez ci-après le résumé d’articles parus dans Le Parisien du 7 mai dernier :

1 – AU NIVEAU NATIONAL :classe mercredi 2

Sur l’année scolaire (2013-2014), 4.000 des 24.000 communes dotées d’au moins une école appliquent déjà la réforme depuis un an déjà, soit environ 17%.

Les 83% des communes restantes se préparent à la faire.

Sur ces 83% communes, 94% ont déjà remis leur copie. Les autres communes (6%) étant confrontées à des difficultés de mise en œuvre ou faisant de la résistance.

Pour info 

– Les maires ont jusqu’au 6 juin 2014 pour déclarer officiellement leur organisation auprès du DASEN de leur académie.

– le ministre annonce que le fond d’amorçage va être prolongé d’une année supplémentaire pour les communes connaissant des difficultés financières. Selon le ministre, cette annonce souligne clairement la volonté du gouvernement de voir cette réforme aboutir partout.

Exemple de la commune de Saint-Mammès (77)

Dans cette commune, la réforme est appliqué depuis un an. Huit enfants scolarisés sur dix,  sont inscrits au périscolaire d’après classe (15h45) et le succès de la mise en oeuvre de la réforme est au rendez-vous.

Le budget prévu initialement pour la mise en œuvre de la réforme était de 100.000 euros ; à 2 mois de la fin de l’année, il sera finalement de 80.000 euros ; soit 20.000 euros d’économie.

Cette somme prévisionnelle (100.000) a été budgétisée sans augmentation des impôts, ni en faisant payé un surcoût aux familles. La municipalité à seulement réfléchi à réduire le budget de certains secteurs (bâtiments, voirie, …)

Dans cette (petite) commune, la réflexion de cette réforme a été menée principalement autour du rythme biologique de l’enfant avec l’aide et le travail d’un chrono biologiste.

Détail de l’organisation de  Saint Mammès.

2 – AU NIVEAU DES HAUTS-DE-SEINE :

rythme 125 communes sur 36 sont prêtes pour appliquer la réforme à la rentrée scolaire 2014-2015 ; soit 69,4% (94% pour rappel à l’échelle nationale)

Sur les 25 villes qui étaient prêtes, 3 (Asnières, Colombes et Clamart) ont changé de majorité aux dernières municipales et ont demandé à modifier (voir à annuler) l’organisation qui était prévue.


Parmi les 11 communes qui ne sont pas encore prêtes et/ou qui font de la résistante, on trouve : Boulogne, Bourg-la-Reine, Chaville, Clichy, Fontenay, Gennevilliers, La Garennes-Colombes, Levallois, Marne-la-Coquette, Puteaux, et Sceaux.

Enfin dernière précision, parmi ces 11 communes, certaines refusent catégoriquement de présenter un projet ; c’est le cas notamment de Levallois et Asnières.

Cet article rédigé par notre équipe est une synthèse objective des articles parus le 7 mai 2014 sur le journal Le Parisien (cliquez sur le lien pour consulter l’intégralité des articles).

L’équipe FCPE – Bois-Colombes Sud.

 

About FCPE Bois-Colombes SUD

2 thoughts on “RYTHMES SCOLAIRES : REVUE DE PRESSE

  1. Deuxième phase de dégradation de la semaine scolaire

    On a fait les rythmes scolaires pour alléger la journée de l’élève.
    On a donc sacrifié la pause en milieu de semaine, le mercredi matin.
    Un an après, on tasse la journée de l’élève. Il n’y a plus classe le mardi après-midi.
    C’est le pousse toi que je m’y mette.

    Inversion des principes:

    Les activités péri-scolaires devaient s’adapter au temps d’apprentissage scolaire, or c’est le temps scolaire qui s’adapte aux activités péri-scolaires.

    Non aux nouveaux rythmes scolaires.
    Retour à la semaine de quatre jours.

    1. Madame ou Monsieur bonjour,

      Tout d’abord, nous tenions à vous remercier d’avoir laisser un message sur notre blog. C’est exclusivement – avec le souci d’information – pour ce besoin d’échanges réguliers avec les parents, que nous avons créer ce blog et que nous nous efforçons de l’alimenter régulièrement avec le plus d’objectivité possible.

      A la lecture de votre courrier, il apparaît clairement que vous n’êtes pas résident de Bois-Colombes. Commune où la municipalité – en concertation avec les enseignants et les associations de parents d’élèves – n’a pas choisi d’adapté les orientations du dernier décret (du 7 avril 2014) ; à savoir le regroupement de toutes les activités et les nouveaux temps préscolaires, sur une seule 1/2 journée. Sur les écoles de notre commune, nous nous orientons (officiellement) vers une semaine de 9 1/2 journées avec l’inclusion du mercredi matin et des horaires hebdomadaires de 8h30 à 11h30 et de 13h30 à 15h45.

      Pour le reste de vos propos, notre équipe rejoint et partage une partie de votre réflexion. Notamment quand vous soulignez, je vous cite : “Les activités péri-scolaires devaient s’adapter au temps d’apprentissage scolaire, or c’est le temps scolaire qui s’adapte aux activités péri-scolaires.” Néanmoins, et de façon assez unanime, elle reste favorable à l’application de cette réforme autant localement que nationalement.

      Favorable mais vigilante. En se donnant comme mission d’être présente autour et dans l’école dès la rentrée 2014, pour exiger auprès des partenaires scolaires (municipalité et Education Nationale), les réajustements nécessaires qui déclineront des retours et observations que nous ferons les familles.

      Avec le renouvellement de nos remerciements.

      Très cordialement

      L’équipe FCPE – Bois-Colombes Sud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.