Sectorisation : les nouveautés 2019.

La sectorisation.

La sectorisation est le fait que la mairie répartisse les élèves dans les écoles en fonction de leur lieu de domiciliation. Elle permet d’équilibrer les effectifs de chaque école en jouant sur des facteurs tel que la mixité sociale. Le respect de la sectorisation est donc une mesure permettant un équilibre entre les écoles et dans le fonctionnement de chacune d’entre elle.

Il ne faut pas confondre sectorisation et carte scolaire. Cette dernière désigne la répartition des professeurs et du nombre de classe dans chaque école.

Contexte.

Actuellement, les enfants du quartier nord de la ville se répartissent sur 4 écoles : Jules Ferry (2 écoles : une maternelle et une élémentaire), Gramme (école primaire, de la maternelle au CM2) et Saint-Exupéry (école élémentaire, du CP au CM2). Il y a donc 2 maternelles pour 3 élémentaires. Les cartes de sectorisation ne sont donc pas les mêmes.

L’année prochaine, l’école Saint-Exupéry s’agrandit et devient une primaire avec l’ouverture de classes de maternelles, a priori 2 de prévues.

Il faut donc retravailler la carte de sectorisation afin de faire correspondent les cartes maternelles et élémentaires.

De plus, sur le quartier, la construction de la ZAC Pompidou-Le Mignon et d’immeubles sur la rue d’Argenteuil va également faire évoluer le nombre d’enfants sur le secteur.

Ce sont donc des changements en profondeurs qui prendront en considération les prévisions d’évolution du quartier lors des prochaines années qui se dessinent pour la prochaine rentrée.

Le projet.

L’idée est donc de partir de la sectorisation de l’élémentaire et de voir les modifications nécessaire pour équilibrer les effectif des écoles.

La carte a l’étude n’est pas encore définitive car elle doit être votée lors du conseil municipal du 19 février 2019. Nous ne pouvons donc pas diffuser d’informations précises. L’idée est donc de prendre la carte de sectorisation des élémentaires actuelles, et de l’adapter. Pour en voir le projet, vous pouvez vous rendre à la réunion du 14 février 2019 à 18h30 à la scène Mermoz. Une carte détaillée sera diffusée dès qu’elle sera définitive.

La transition.

Pour les élèves qui arrivent en petite section de maternelle, en CP ou qui arrivent sur la ville, ils entreront dans leur école de secteur.

Pour les autres enfants, s’ils n’ont pas de fratrie, ils pourront rester sur leur école actuelle jusqu’à la grande section ou le CM2 même s’ils ne sont plus sur leur secteur.

Pour les enfants en maternelle, s’ils ont un grand frère ou sœur qui entre en CP, ils seront invités à changer d’école pour rejoindre le grand frère ou sœur dans le nouveau secteur. Il faudra donc faire une demande de dérogation (voir plus bas) pour que l’enfant reste sur son école.

Pour les enfants en élémentaire, ils pourront rester dans leur école s’ils ont un petit frère ou sœur qui entrent en CP ou en petite section dans la nouvelle école de secteur. Il sera possible de faire une demande de réintégration de secteur pour ces élèves afin de réunir l’ensemble des enfants dans la nouvelle école de secteur.

D’autres situations plus particulières existent également. Par exemple, une dizaine de familles ont déjà été obligés de changer d’école suite à une modification précédente de la sectorisation. Ces enfants pourront rester dans leur école actuelle.

Pour chaque situation, les parents recevront, à partir du 21 février, le détail personnalisé.

Les dérogations.

Si la proposition de la mairie ne vous convient pas, vous pouvez faire une demande de dérogation.

Cette demande doit être motivée. Des raisons médicales ou de situations de handicap sont prioritaires. Quand c’est possible, le rapprochement de fratrie est également accordé. Par exemple, l’année dernière, l’école Saint-Exupéry risquant une fermeture de classe ce qui aurait été très déstabilisant pour l’équilibre de l’école, le rapprochement de fraternité n’a pas été une motivation suffisante pour accorder les dérogations. Pour l’année prochaine, les rapprochements de fratries seront possibles si elles se font sur la nouvelle école de secteur.

Enfin, si les parents le souhaitent, les enfants devraient pouvoir rester dans leur école jusqu’à la fin du cycle (grande section de maternelle ou CM2).

Chaque demande est étudiée par une commission où sont représentés la municipalité, l’éducation nationale et les associations de parents d’élèves.

About Antoine ROBERT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.